Analyse et réflexion

Salariat - précariat

Ubérisation. Le travail à l’ère du capitalisme numérique de plateformes [Radio]

Le capitalisme numérique des plateformes comme Uber, Deliveroo ou Amazon Mechanics entraîne un bouleversement des conditions de travail et des modes de production du profit, obligeant à un ré-examen des analyses critiques du capitalisme et des stratégies de résistance. L’émission propose un examen approfondi de ce travail à l’ère d’une numérisation du capitalisme, une critique des lectures altercapitalistes de cette mutation et une présentation des luttes actuelles des travailleurs des plateformes – avec Marco, communiste libertaire, bon connaisseur de ces questions.

Salariat - précariat

Réflexions sur la casse en manif et les évènements du 1er mai à Paris

Voilà, on y est, tous les médias en parlent, les politiques de droite condamnent avec fermeté et demandent plus de répression, les politiques de gauche tentent de faire passer les « casseurs » pour de faux manifestants infiltrés pour décrédibiliser le mouvement social contre Macron. Les évènements du 1er mai à Paris sont à la une de tous les journaux, BFM & Co sont en boucle dessus et on a droit à la logorrhée habituelle sur les méchants-casseurs-vêtus-de-noir-mais-qui-sont-ils- ? Ces évènements du 1er mai à Paris donnent l'occasion de livrer quelques réflexions au sujet de la casse, de son traitement médiatique et politique, ainsi que du débat stratégique qu'elle ouvre nécessairement.

Salariat - précariat

Propositions stratégiques pour la suite de l’anti-macronisme

Un mouvement social d'ampleur semble éclore, deux ans après la lutte contre la loi travail. Alors forcément, on est très excités : retour des 11H Nation et de l'effervescence collective. Mais comment éviter de retomber dans la routine pourtant stimulante et mobilisatrice du « cortège de tête », qui a fini par nous écraser en 2016 ? Quelques tentatives de propositions... en appelant d'autres.

Salariat - précariat

Le piège de la division est trop gros, ne tombons pas dedans !

Ça y est, cette fois c'est fait, un gouvernement décide de supprimer purement et simplement le statut des cheminots et de préparer la privatisation de la SNCF, sur le modèle anglais. Comme d'habitude, on nous sert les mêmes arguments sur les « privilégiés » et « l'égalité républicaine » pour justifier la casse de droits acquis de longue lutte par les agents de la SNCF. Le piège est trop gros, ne tombons pas dedans.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Suivre tous les articles "Analyse et réflexion"