Analyse et réflexion

Contrôle social

Pour une marée jaune qui déborde. Vraiment.

Difficile dire si l'acte 10 fut une nouvelle victoire du mouvement ou plutôt du gouvernement. D'un côté la mobilisation a été encore très importante (battant même des records dans certaines villes). D'un autre, les rassemblements n'ont jamais semblé si inoffensifs pour le pouvoir, et n'ont jamais autant ressemblé à des manifestations traditionnelles, avec un parcours défini et un service d'ordre. Tout du moins sur Paris.

Contrôle social

La chasse aux chômeurs est rouverte

Voici quelques éléments concernant l’attaque en règle du droit au chômage en cours, qui s’annonce comme une véritable chasse aux chômeurs, avec comme trophée de chasse pour les patrons 5 milliards d’euros et de la main d’œuvre disciplinée. On entend pas mal parler en ce moment d’un décret d’application d’une loi votée l’été dernier sur le contrôle des chômeurs. Le décret a été promulgué le 30 décembre.

Contrôle social

Une situation excellente ?

Depuis le début du mouvement, les revendications portées partent principalement des conditions matérielles d’existence et c’est leur force. Difficiles à synthétiser, mais englobant tous les aspects, elles pourraient être réunies sous une formule qu’on a beaucoup entendue et qui à le mérite de percuter : « On n’en veut plus de cette vie de merde ». À force de durée, de conflictualité, d'approfondissement, le mouvement en cours nous oblige à réviser nos catégories d'analyse.

Contrôle social

La Société du Spectacle, une introduction [Radio]

Un demi-siècle après qu’il ait été publié et qu’il ait inspiré Mai 1968, une émission de présentation et de discussion des thèses principales de La Société du Spectacle de Guy Debord – avec Pierre-Ulysse Barranque, doctorant à Paris 1, effectuant une thèse au sujet de Debord et de Baudrillard, et co-directeur de In Situs. Théorie, spectacle et cinéma chez Guy Debord et Raoul Vaneigem (Grupen, 2013).

Contrôle social

De la collaboration insidieuse entre la social-démocratie et le libéralisme

Samedi 8 septembre se déroulait à Paris et partout en France la « Marche pour le Climat », initiative citoyenne ayant réuni plus de 100 000 manifestants. Cette mobilisation rejointe par différents partis, associations et collectifs bien que soudaine et explosive semble vaine tant les moyens qu’elle déploie pour arriver à ses fins sont soumis au système actuel, à l’État et à sa police.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Suivre tous les articles "Analyse et réflexion"