Analyse et réflexion

Contrôle social

Revenus d’épargne des pauvres : 400% supplémentaires prélevés à la source sur l’APL

Une taxe à 400% sur des revenus souvent déjà taxés, à l’extrémité de l’échelle des revenus, à 500%. Comment n’avons-nous pas encore entendu crier au matraquage fiscal, à l’impôt confiscatoire ? Où est donc passée la belle ardeur des millionnaires méritants pour défendre leur bouclier fiscal ? Hypothèse explicative : ça concerne principalement des personnes sans revenus ou presque.

Contrôle social

L’avis des marginalisés sur la thèse du « coup » au Brésil

Associer le coup d'état militaire, d'un côté, et l'actuel processus d’écartement de la présidente, de l’autre, en qualifiant les deux d'« attaque contre la démocratie », c’est mettre dans le même sac deux processus de nature différente - le premier, un coup d'état ; le second, une procédure rigoureusement inscrite dans la loi capitaliste - et c’est défendre ainsi la thèse de la gauche institutionnelle soutenant qu'il y a une vraie démocratie au Brésil contemporain et qu'il y a de même des partis et politiciens « démocrates ».

Contrôle social

Critique des organisations étudiantes

Ce texte se base sur du vécu personnel. Nous avons milité avec et dans des organisations étudiantes de gauche (syndicats et partis). Nous avons aimé cela, plusieurs années. Nous avons arrêté d’aimer cela il y a quelques temps. En discutant, nous nous sommes rendues compte que nous avions vécu des choses similaires, sans les avoir vécues aux mêmes endroits. Nous considérons que ces similitudes ne sont pas le fruit du hasard. Nous retraçons donc ici, un croisé d’expériences qui fait suite à de longues discussions.

Contrôle social

Pourquoi la révolution ?

L’organisation sociale qu’est le capitalisme s’appuie sur des principes de domination déguisés en une science connue sous le nom d’économie, où le système de valeur imposé par la force, et la comptabilité, s’imposent sur les principes vitaux (celui qui n’est pas en mesure de trouver sa place meurt). Mais à travers l’État nation et son pouvoir despotique, le capitalisme est surtout religion et ainsi s’impose dans les esprits comme une organisation naturelle.

Contrôle social

Plus forts que l’hiver

ON BRISE LA GLACE Qui aurait cru durant cet interminable hiver congelé sous le fatalisme et la soumission que le printemps viendrait, que des centaines de milliers de gens descendraient dans les rues, feraient des tas de manifs sauvages, se rassembleraient, occupant places, lycées, fac et lieux de production pour résister à la pression toujours plus arrogante de l’exploitation ? Mieux que ça : qui aurait imaginé que de fausses oppositions que nous imposaient les politiciens et les médias allaient (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

Suivre tous les articles "Analyse et réflexion"