Analyse et réflexion

Salariat - précariat

Comment le capitalisme du « juste-à-temps » a diffusé le coronavirus

Cet article de Kim Moody, paru initialement le 8 avril dans Spectre Journal, cherche à déterminer par quels moyens logistiques s’est répandue la pandémie de coronavirus, et le rôle des chaînes d’approvisionnement industrielles dans ce processus. En passant en revue les mouvements de grève initiés par les travailleur·euse·s étasunien·ne·s, il invite à penser les modalités des conflits sociaux dans l’urgence sanitaire.

Migrations - sans-papiers

Autodéfense immigrée, riposte Gilets noirs - Affiche de présentation en plusieurs langues et journal du mouvement

Le mouvement des Gilets noirs est un mouvement qui lutte pour des papiers, mais aussi contre le racisme, l'exploitation et le système qui crée des sans-papiers. Voici l'affiche de présentation du mouvement en 9 points disponible en plusieurs langues ainsi que le numéro zéro du Papier, le journal du mouvement. À lire, à imprimer, à diffuser et coller partout !

Salariat - précariat

Une crise de la reproduction sociale inédite à l’heure de la pandémie

Dans cet article publié initialement dans Developing Economics, Alessandra Mezzadri présente ce qui, selon elle, fait la singularité de la crise du coronavirus. En tant que crise sanitaire, cette pandémie affecte les conditions de réalisation du travail reproductif. Plus que jamais, la nécessité du travail du care pour la reproduction du rapport social capitaliste s’est fait sentir ces derniers mois. Mezzadri revient sur plusieurs aspects de cette crise sans précédent de la reproduction : la confusion entre le temps de travail salarié et le temps de travail reproductif pour les classes moyennes en télétravail, le retour vers les campagnes des populations qui étaient venues chercher du travail en ville, en passant par les inégalités de genre et de race que la pandémie est venue aggraver. En conclusion, Mezzadri défend que l’impasse dans laquelle se trouve aujourd’hui l’économie réside dans cette contradiction entre la nécessité de la distanciation sociale pour la survie des individus, et celle du maintien des interactions pour la survie du capital.

Médias

La Gazette des confiné·es #14 - Censure du web, éducation numérique et manifs empêchées

Resterons-nous libres de vous informer encore longtemps ? Cette quatorzième Gazette s'ouvre par la fin. La fin du parcours législatif de la loi Avia, promesse de censure et d'arbitraire. On s'interroge. Est-il permis d'évoquer les sabotages d'antennes et de câbles attribués à l'« ultragauche » par les renseignements ? D'afficher les startuppers pour qui l'école numérique est une promesse d'argent ? De critiquer la collapsologie ainsi que Martin Hirsh et ses errements ? Ou serons-nous rattrapés par les chaussettes à clous pour crime de pensée ? Les manifestant·es du 11 mai l'ont appris à leurs dépens. L'ambiance est policière.

Salariat - précariat

Covid 19 - Non au darwinisme social et au tri âgiste et validiste par manque de respirateurs

Au milieu du mois de mars 2020, les services de réanimation des hôpitaux du Grand Est sont débordés ; faute de lits et de respirateurs suffisants, du fait de 20 ans de politique néolibérale, les soignants n'ont d'autres choix que d'abréger les souffrances des refusés. Toute la responsabilité de cette situation criminelle incombe aux gouvernement successifs de Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron. Témoignages et analyse.

Éducation - partage des savoirs

AED confiné.e.s mais toujours mobilisé.e.s

En ces temps de crise sanitaire, le collectif « Vie Scolaire en colère » réunissant des AED d’Île-de-France depuis décembre 2019, n’est pas à l’arrêt. Plus que jamais, nous restons déterminé.e.s à lutter pour améliorer notre statut ainsi que nos conditions de travail qui étaient déjà précarisés par les politiques libérales, mais qui sont désormais directement menacés par la gestion de la crise du Covid19 et la décision de ré-ouvrir les établissements scolaires à partir du 11 mai.

Santé - Soins

A comme Applaudir (ne pas)

Alors que nous sommes nombreux à constater que le confinement perturbe la temporalité officielle, nous sommes aussi nombreux à être rattrapés par cette temporalité quand, tous les soirs, à 20h, éclate le concert des applaudissements. On pourrait remarquer là une tentative de cribler le temps de repères, afin de ne pas être avalé par une temporalité nouvelle et effrayante, de baliser le temps. On pourrait aussi y voir des élans symptomatiques de la nécessité probablement vitale de s’inscrire dans une (...)

Éducation - partage des savoirs

La Gazette des confiné·es #13 - La nicotine, les sous de la science et notre présent

Dans cette Gazette, on découvre tout ce qu'on risque de conserver de l'état d'urgence sanitaire, on voyage à travers la France en lutte, on observe les dessous peu attrayants du financement de la recherche scientifique, on se rend compte qu'on lance des expériences de psycho sociale à l'école et on évite de se précipiter sur la nicotine, quelle que soit sa forme.

Salariat - précariat

Lors du 1er mai ou dès le 1er mai, nous devrons être des nuées…

TOUJOURS ET ENCORE D'ACTUALITÉ : Ce texte a été publié fin avril sur le site Mouvement du jour d'après, en relation directe avec le 1er mai qui se profilait. Nous l'avions publié en regard d'un deuxième texte : « Nous ne confinerons pas notre colère ». Ces deux textes s'inscrivent dans le travail de réflexion collectif en cours pour sortir d'une virtualité très contagieuse et qui a largement sévi lors de ce 1er mai. Un texte déjà publié par d'autres sur ce site est aussi un bon exemple de ce travail nécessaire de réflexion et de critique : 1er mai : pour des cortèges sans cortèges

Salariat - précariat

Nous ne confinerons pas notre colère

TOUJOURS ET ENCORE D'ACTUALITÉ : Ce texte a été publié fin avril sur le site Mouvement du jour d'après, en relation directe avec le 1er mai qui se profilait. Nous l'avions publié en regard d'un deuxième texte : « Lors du 1er mai ou dès le 1er mai, nous devrons être des nuées… » Quelques remarques sur les modalités pratiques de l'expression de notre colère Ces deux textes s'inscrivent dans le travail de réflexion collectif en cours pour sortir d'une virtualité très contagieuse et qui a largement sévi lors de ce 1er mai. Un texte déjà publié par d'autres sur ce site est aussi un bon exemple de ce travail nécessaire de réflexion et de critique : 1er mai : pour des cortèges sans cortèges

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 66 |

Suivre tous les articles "Analyse et réflexion"