À lire ailleurs

Migrations - sans-papiers

“Soi-disant la France... les Droits de l’Homme... nous on les a pas vus” [Communiqué de prisonniers du CRA de Oissel (Rouen)]

Les prisonniers racontent que le CRA de Oissel est désormais plein, qu’il y a des transferts punitifs avec celui du Mesnil-Amelot (CRA dans lequel ont eu lieu pas mal de révoltes les deux dernières semaines), que les juges bâclent plus que jamais les procédures, que la préfecture enferme des mineurs... Un groupe de prisonniers a décidé de nous faire parvenir un communiqué pour raconter tout cela. Ils sont aussi au courant des luttes contre les violences policières et de sans-papiers qui ont cours en ce moment à l’extérieur et expriment leur solidarité.

Migrations - sans-papiers

Révoltes dans les centres de rétention — suivi de la situation

Plusieurs révoltes éclatent actuellement dans les centres de rétention administrative, notamment sous forme de grèves de la faim. La crise sanitaire actuelle ne fait en effet qu'aggraver une situation déjà insupportable en temps normal dans ces prisons pour étranger-es. Nos camarades de « À bas les CRA » suivent et relaient ces résistances, liberté pour toutes et tous !

Migrations - sans-papiers

Appel à la solidarité internationale : libération immédiate de Hamza et Mohammed

Victimes des politiques criminelles des frontières européennes, Hamza Haddi et Mohamed Haddar sont deux jeunes Marocains qui sont entrés dans l’espace Schengen le 22 juillet 2019 à la recherche de liberté et de meilleures conditions de vie. Une fois arrivés, ils ont été retenus en Grèce et ont été injustement et arbitrairement accusés d’être des passeurs. Ils encourent actuellement de lourdes peines de prison.

Migrations - sans-papiers

Appel à manifester le 20/04 au col de Montgenèvre et dans toutes les villes !

À la frontière comme ailleurs, luttons contre les politiques migratoires. Les frontières n’assurent pas la sécurité des territoires, mais celle des puissances financières qui possèdent la quasi-totalité des richesses du monde. Ce mécanisme d’identification, de tri et d’exclusion, au service des intérêts économiques des États et de l’industrie de la sécurité, définit toute une population de personnes sans droits, invisibilisées, et exploitables. La frontière est partout y compris dans les espaces du quotidien (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Suivre tous les articles "À lire ailleurs"