Suivi quotidien de la mobilisation contre la COP21 - du 1er au 6 décembre

Depuis le début de la semaine la répression s’est intensifié sur les mouvements de contestation contre la COP21. Après les convocations arbitraires et les assignations à résidence un peu partout en France, la préfecture a aussi organisé, depuis quelques jours, des rafles au faciès dans les rues et le métro de Paris de personnes qui auraient des têtes de ZADiste.
Pourtant malgré la tentative d’intimidation la mobilisation continue. Vous trouverez dans cet article le suivi des derniers jours.

Pour transmettre des infos, écrivez-nous à anticop21-automedia [at] riseup.net.
Pour contacter le collectif de soutien aux manifestants pendant la COP21 : +33(0)7.53.39.35.45 et cosomi [at] riseup.net

Suivi de la journée du samedi 5 décembre

  • Aujourd’hui une Vélorution Planetaire anticop21 a été appelé à 10h00, Place de la Bastille
JPEG - 209.1 ko

Ni agrocarburants, ni nouveaux gisements
La terre pour la nourriture et la vie. Cultiver du carburant est un crime. Halte à la destruction des sols et des forêts, non aux OGM.
Le pétrole et les gaz doivent rester dans le sol. Stop à la prospection et à l’exploitation de nouveaux gisements. Oui à la compensation financière des peuples qui décident de ne pas saigner la terre.

Moins de transports, moins d’aéroports
Diminuer le besoin de se transporter, diminuer les marchandises. On doit vraiment faire avec tous ces camions et tous ces avions ? Stop aux grands projets inutiles imposés : autoroutes, aéroports, lignes à grande vitesse…

Ni effet de serre, ni nucléaire
Du tout-motorisé qui serait tout-électrique ? Le nucléaire est une impasse financière, une menace absolue, maintenant et pour des générations. Stop au nucléaire civil et militaire.

Ici toutes les info sur les Vélorutions en vue de la COP21

  • RDV sur le perif pour la Bike War : à 16h00, au Freegan Pony, place Auguste Baron (Porte de la Villette)
Articles publiés aujourd’hui

Suivi de la journée du vendredi 4 décembre

  • 20:00 : la situation juridique telle qu’on l’a connaît :
  • La dernière personne étrangère retenue, qui est passé devant le tribunal administratif hier, serait expulsé demain, samedi vers la Belgique.
  • Une autre d’entre elles, a vu son obligation de quitter le territoire français (OQTF) levée et s’est vu dédommagée
  • le poseur de banderole devant le Grand Palais cette après-midi a été arrêté mais on n’a pas de nouvelle depuis.
  • Trois personnes se sont fait arrêtées au parc Monceau alors qu’elles étaient dans un arbre, elles ont été mis en garde à vue, ont été déférées…
    JPEG - 554.6 ko
  • 15:40 : Des policiers encordés (brigade montagnarde) ont arrêté le poseur de banderole. Toutes les personnes ont été évacuées de l’intérieur des deux palais (petit et grand), la rue Winston Churchill est fermée à la circulation. Sur l’avenue et les rues adjacentes des policiers de la BAC (en civil et sans brassard) continuent leur chasse au faciès : ils contrôlent de façon aléatoire des personnes susceptibles d’être venues en contestation de la COP21. Le Petit Palais est aussi fermé temporairement.
  • 15h30 : « Pas de paix sans justice climatique », une banderole est déployée devant le Grand Palais. La police essaie de la cacher aux très nombreux journalistes qui tentent de faire des images de la manifestation. Les flics ont finalement arraché la banderole et des CRS se sont positionnés devant le grand palais.
JPEG - 576.1 ko
  • 15h15 : Gazeuses et boucliers ont violemment repoussé le groupe qui tentait de protéger l’ami grimpeur. Environ 150 personnes manifestent maintenant devant le Grand Palais sur l’avenue Winston Churchill et beaucoup de camion de CRS arrivent sur place.
JPEG - 591.9 ko
Slogans et disperssion
  • 14h50 : Situation un peu confuse après l’expulsion de personnes de l’intérieur du Grand Palais. La police a expulsé un peu tout le monde dont des journalistes. L’avenue du Général Eisenhower est maintenant interdite aux piétons mais pas aux véhicules motorisés. Écologie de la répression...
JPEG - 548.1 ko
Récit de l’intérieur

Une personne est montée sur un lampadaire avec une banderole contre la COP21. Les flics tentent d’intervenir mais un petit groupe s’interpose et les slogans commencent à fuser.

JPEG - 451 ko
Eco-expulsions au Grand palais 12:33
Des fauteurs de trouble sans aucun savoir vivre sont venus réchauffer l’ambiance d’une grande foire organisée par les gros sponsors de la COP21. Tous de grands artisans du réchauffement climatique.
  • 14h30 : La présence policière est omniprésente (GM, CRS, civils). Les fouilles sont devenues quasi systématiques ainsi que la vidéosurveillance. « On se croirait en Union Soviétique ». Une vingtaine de personnes se sont fait sortir du Grand Palais par une porte de service et sont retenues par les flics pour ce qui est pour le moment un contrôle d’identités. Plus personne n’est autorisé à rentrer au Grand Palais pour le moment.
JPEG - 106.9 ko
  • 13h45 : La quarantaine de personnes qui s’est vu refuser l’entrée au « Grand Palais » sur des critères de « délit de sale gueule » par la police est mise de côté et entourée de gardes mobiles qui arrivent de plus en plus nombreux.
    JPEG - 161.3 ko
  • 12h40 : Les contrôles se font sévères à l’entrée. Les critères semblent être : age, sexe, look. Si t’es un mec de moins de 30 ans, l’air décontracté, tu ne rentreras probablement pas. Des flics dans le métro contrôlent au faciès et une vingtaine de camionnettes de GM et CRS sont stationnées au abord du Grand Palais. Les flics (dont un grand nombre de civils) font également des contrôles et fouilles dans les rues autour.
Le grand palais.tri selectif
  • 12h30 : Des flics dans le métro contrôlent au faciès et une vingtaine de camionnettes de GM et CRS sont stationnées au abord du Grand Palais. Les flics (dont un grand nombre de civils) font également des contrôles et fouilles dans les rues autour.
  • 12h : Tous à l’action de masse au Grand Palais
    A l’entrée, plusieurs centaines de personnes font la queue. Fouilles systématique des sacs et des personnes se voit refuser l’entrée. La police film toutes les personnes qui rentrent dans la Grande Nef.
Articles publiés aujourd’hui

Suivi de la journée du jeudi 3 décembre

Erratum :
Pas d’AG ce soir à l’annexe

  • 18h30 : Mise à jour de Infos sur la répression après la manif de dimanche contre la COP21. Deux personnes retenues au CRA de Vincennes sont passées au tribunal administratif. Une d’elle est sortie mais conserve une obligation de quitter le territoire français (OQTF). La seconde est maintenue en rétention et a toujours une OQTF.
  • 13h : Très tôt ce matin 4 lycéens de Ravel, tentant de bloquer leur lycée pour manifester leur opposition à la cop21 et à l’état d’urgence, se sont fait interpeller par 8 policiers de la bac armés de fusils d’assauts. Les policiers les ont plusieurs fois menacés en pointant un fusil sur eux. D’après leurs propres informations les lycéens n’ont pas parlés de l’idée de bloquer sur internet ou par sms, ce qui laisse entendre qu’ils étaient surveillés déjà de près.
  • 11h : Lors des comparutions immédiates d’hier, deux camarades ont été condamné-es à 8 et 4 mois de prison avec sursis.

Suivi de la journée du mercredi 2 décembre

  • Une AG a été antérieurement annoncée pour ce mercredi 2 décembre à Paris 7 mais elle n’est pas connue par les groupes locaux (qui appellent à ne pas s’y rendre par prudence).
  • 17 h : Les anonymous ont hacké deux sites des Nations-Unis aujourd’hui en soutien aux manifestant.es réprimé.es ce dimanche.
  • 15 h : On apprend que 10 militants on tenté de déployer une banderole sur la Grande Arche de la défense. Ils ont été interpellés pour un contrôle d’identité.
  • Sur les 317 gardes à vue après la manifestation dimanche :
  • A 18h Une premiere comparution immediate est terminée. Une peine de Huit mois de prison avec sursis a ete prononcée.
  • Deux personne est présentée ce matin pour comparution immédiate à 13h30 au Palais de Justice de Paris.
  • A 14h30 le recours d’un copain assigné à résidence passera devant le TA de Melun. A ce jour, tous les autres référés liberté des autres personnes assignées ont été rejetés par ordonnance.
  • Au moins trois personnes (et peut-être quatre) ont été placées en centre de rétention, alors qu’elles sont en séjour régulier en France
  • Deux personnes sont passées en comparution immédiate mardi soir et ont accepté d’être jugées immédiatement.
    La première est passée pour participation délictueuse à un attroupement après les sommations ainsi que pour avoir jeté une cannette sur un policier. Elle a été condamnée à trois mois de prison ferme sans mandat de dépôt et à des dommages et intérêts pour le policier (une lèvre fendue).
    La seconde personne a été également jugée pour participation délictueuse à un attroupement après les sommations. Elle avait en plus un refus de signalétique. Elle a été condamnée à 1000 euros d’amende.
  • L’AG Anticop21 (mardi 1er dec. au soir) appel à se joindre à la manifestation des chômeurs de ce samedi 5 décembre afin de répondre à la répression et pour continuer car la Cop21 sera sociale ou ne sera pas !

Suivi de la journée du mardi 1er décembre

  • 16h : Des comparutions immédiates de manifestants arrêtés dimanche sont prévues pour ce soir au palais de justice de Paris.
  • 9h : Merci aux proches des personnes encore en garde à vue de prendre contact avec le collectif de soutien aux manifestants



Info pratiques et juridiques

contact du collectif de soutien aux manifestants interpellés : +33(0)7.53.39.35.45 et cosomi [at] riseup.net
Toutes les infos juridiques

Medical Team :

Conseils en manifs :

Les infos juridiques principales face à l’état d’urgence :

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}