À lire ailleurs

Toutes les luttes mènent à Boboch’ (Tant qu’il y aura la Justice, il n’y aura pas de paix)

Tout y est : « Des banlieues à feu et à sang », « en ébullition », « la sécession de certains quartiers », « un risque de partition », et une dernière, en mode métaphore animalière : « les émeutiers marquent leur territoire »… La presse qui elle-même en avait un peu marre des affaires de pantins présidentiables se jette sur l’os et plonge la France dans l’angoisse avec son nouveau feuilleton policier. Objectif simple : ne surtout pas dire que ce qu’il se joue depuis le viol de Théo lors d’un « contrôle policier » est aussi, une remise en cause inédite de la justice.

Infos locales Répression - prisons

#Blocus dans les lycées pour Théo & contre les violences d’État - Jeudi 23 Février

Appel à bloquer les lycées jeudi 23 février contre les violences d’État (policières, conditions d’études & mascarade présidentielle) et à organiser des assemblées sur nos lieux d’études pour diffuser la révolte.

14h54 : C’est complètement fini. A noter que cinq des personnes arrêtées par les flics ont passé un moment sur la place pour être interrogées, et sont maintenant retenues dans l’unique camionnette restante, stationnant en plein milieu de la place
Le reste du suivi dans le corps de l’article

À lire ailleurs Migrations - sans-papiers

On achève bien les mineur·es isolé·es étranger·es

L’Etat français a un problème avec les mineur·es isolé·es étranger·es. Avant d’être des étranger·es, ce sont des mineur·es, à ce titre protégé·es par la Convention internationale des droits de l’enfant que la France a promulguée il y a maintenant 28 ans. Alors, pour faire de ces enfants des sans-papiers comme les autres, l’Etat n’hésite plus, depuis juillet dernier, à les enfermer dans des centres, les DDAEOMIE, où des éducateur·ices zélé·es ont pour mission de déclarer majeur·es au moins 80% d’entre elleux. Et pour cela, toutes les méthodes sont bonnes : interrogatoires, menaces, humiliations, comptage de dents, test osseux... Si bien que ces jeunes, qui ont survécu à l’enfer de la traversée, deviennent en France des candidat-es au suicide. Jean, 16 ans, originaire du Cameroun, a accepté de témoigner.

Analyse et réflexion Contrôle social

Pour une solidarité durable et appliquée

Ceci est : un appel à véritablement construire des structures d’autodéfense et d’autonomie populaire en vue du fascisme qui vient. Ceci n’est pas : un plaidoyer contre la violence, un rejet de la convergence des luttes, une apologie du pacifisme ou des luttes communautaires. Nous sommes pour : une véritable prise en compte de l’Histoire des milieux populaires et d’immigration, la construction de structures de résistance et de résilience qui ne se mesurent pas et ne s’équivalent pas à l’émeute ou à la manifestation. Nous sommes contre : l’immobilisme, l’attentisme, l’effacement des paroles diverses et contradictoires des quartiers, l’arrogance avant-gardiste de celles.ceux qui ne connaissent la hogra que de loin.

Analyse et réflexion

Tous les articles "Analyse et réflexion"

Mémoire

Tous les articles "Mémoire"

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net