Brèves

Éducation - partage des savoirs

Paris 18e : grève au collège Aimé Césaire contre le manque de moyens humains

70% des enseignant·e·s du collège Aimé Césaire (18e arrondissement) sont en grève. Communiqué des personnels grévistes : Ce mercredi 4 septembre, nous, personnels du collège Aimé Césaire Paris 18e sommes en grève. Pourquoi ? Depuis plusieurs années, nous n’avons pas cessé d’alerter le rectorat de Paris et la maire sur le manque de moyens humains au collège. Ces deux dernières années, nous avons perdu de nombreux postes : vie scolaire, secrétaire médicale, secrétaire d’intendance, aide informatique, notamment (...)

Antifascisme

Bobigny : les politiciens suivent encore une fois la voie pavée par les fascistes

Misère de la politique, politique de la misère. À Bobigny devait se tenir le 3 juillet un « colloque sur les extrémismes violents ». Le colloque, institutionnel évidemment, a dû faire sans les représentants de l'État qui ont boycotté l'événement. En cause, la présence du sociologue (arabe) Said Bouamama. Et derrière, bien sûr, le rassemblement national à la manœuvre.

Économie

À la BCE, une main lave l’autre

Une fois n’est pas coutume, donnons un peu des nouvelles de Christine Lagarde ! Madame Lagarde ne cesse de « défoncer les plafonds de verre » comme le dit si bien la presse bourgeoise : en vrai, c’est surtout nous qu’elle a défoncé·e·s comme le montre la liste suivante, non exhaustive. Première femme ministre de l’Économie et des Finances en 2007 : banquière et analyste financière de formation, proche des républicains américains, avec qui elle a fait l’essentiel de sa carrière, son boulot sous Sarkozy a été (...)

Répression - prisons

1e mai Paris : les voltigeurs poursuivent un homme dans son immeuble pour le tabasser

L’affaire de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière n’en finit plus ! Le 1er mai 2019, à Paris, des manifestant·e·s se sont réfugié·e·s dans l’enceinte de l’hôpital du 13e arrondissement afin d’échapper aux gaz lacrymogènes et aux violentes chargent policières qui ont eu lieu sur le boulevard de l’Hôpital. Le ministre Castaner a alors menti et parlé « d’attaque de l’hôpital » avant de se rétracter devant le flot de témoignages qui contredisent cette version des faits. Les manifestant·e·s n’ont pas attaqué l’hôpital du (...)

Répression - prisons

Un pavé dans la mare, c’est la politique du gouvernement

Dans cet article du Parisien on apprend que pour justifier le jet filmé d’un pavé par un policier sur un manifestant ce 1er mai, la police explique que celui-ci n’avait certainement plus de munitions à se mettre sous la main : « On va chercher à comprendre le contexte. La priorité pour les forces de l’ordre est d’utiliser les moyens de défense dont ils sont dotés. Si ce policier a jeté un pavé, c’est peut-être car il n’avait plus de grenades sur lui », a indiqué le Service d’information et de communication (...)

Salariat - précariat

Soutien à la grève des postier·e·s des Hauts-de-Seine

Une lutte exemplaire, une grève historique. 150 postiers et postières des Hauts-de-Seine en sont à 384 jours de grève sans salaire, depuis le 28 mars… 2018, suite au licenciement de leur représentant syndical de Sud Poste 92, Gaël Quirante, pour sa réintégration, pour la CDIsation des postiers intérimaires, pour le report des réorganisations et fusions de bureaux et suppressions de postes et l’allongement de leur temps de travail soit des conditions de travail insoutenables, contre la marchandisation du (...)

Répression - prisons

Acte XX des Gilets jaunes : le compte est bon

Pour l’acte XX des Gilets jaunes, les comptages pataugent dans la semoule... Les chiffres officiels nationaux sont : 33 700 personnes ; le Nombre jaune en est à 102 713. À Paris, il y aurait eu 4 000 manifestant·e·s. Chiffre sous-estimé, surestimé, qu’importe ! Mais qu’en est-il des contrôles préventifs, qu’on a vu se multiplier depuis le mois de février ? Selon Le Monde : Les « gilets jaunes » étaient 33 700 à manifester en France, dont 4 000 à Paris, pour leur vingtième samedi consécutif de (...)

Répression - prisons

Le Conseil de l’Europe demande à la France de suspendre l’usage du LBD40

Il y a une semaine le ministre de l’intérieur, M. Castaner de passage sur C8 expliquait à des enfants où la police pouvait tirer sur des manifestants au LBD40. Scène pathétique et indécente probablement soufflée par un communiquant à la ramasse mais qui en dit long sur l’esprit du ministre et de ce gouvernement en matière de répression. Ça fait froid dans le dos. Alors que le « défenseur des droits » Jacques Toubon réclamait sans être entendu la suspension de l’usage du LBD40 contre les manifestant.e.s, (...)

Répression - prisons

Perquisitions et garde à vue de lycéens pour des tags à Ivry

Le 20 février à 6h du matin, 42 flics ont mené une opérations pour intercepter de dangereux terroristes. Leur but : neutraliser 6 lycéens coupables selon eux d’avoir écrit des tags contre leur proviseure. Le parisien nous narre ce grand fait d’héroïsme : Plus de deux mois après les faits qu’on leur reproche. Six lycéens de Romain-Rolland à Ivry ont été placés en garde à vue ce mercredi matin. Parmi eux, trois mineurs seraient toujours retenus à la brigade des mineurs de Créteil ce mercredi soir. Des trois (...)

Antifascisme

Du Donbass aux Gilets Jaunes

Une fois n’est pas coutume, un article du Huffington Post épinglé par le Collectif Désarmons-les a attiré l’oeil de plusieurs de nos camarades, copaines, alliées... Le Huffington Post, qui n’est clairement pas un média d’extrême-gauche, s’alarmait de la présence de Victor Lenta dans les manifs Gilets Jaunes dès l’acte IX. Cet ancien légionnaire est entre autres le fondateur du mouvement nationaliste « Unité Continentale » qui a servi à recruter un certain nombre de fafs dans les rangs des pro-russes lors (...)

Répression - prisons

Il se retrouve en garde-à-vue pour avoir refusé l’entrée de sa boulangerie à un policier armé

Le Point nous apprend qu’un boulanger qui avait refusé l’entrée de sa boulangerie à un policier en marge de l’acte XII des Gilets Jaunes a été placé ce mardi en garde-à-vue pour « refus de vente et outrage à personne dépositaire de l’autorité publique. ». Ce dernier demandait simplement au flic de lui assurer qu’il n’était pas armé avant de rentrer, chose que le flic n’a pas supporté. Une vidéo de la scène avait été diffusée, où on entend le boulanger pourtant très calme rester respectueux dans son échange avec (...)

Répression - prisons

Paris : un homme a eu la main arrachée par une grenade de la gendarmerie

Samedi 10 février 2019, plusieurs milliers de gilets jaunes ont répondus à l’appel de l’acte XIII en défilant dans les rues de Paris. Vers la mi-journée, devant l’assemblée nationale, des affrontements ont éclaté entre manifestant.es et policiers et gendarmes. Un homme à priori photographe a voulu repousser une grenade qui venait de tomber vers sa jambe. Il a perdu plusieurs doigts lors de l’explosion de cette grenade. Contrairement à ce que la pref’ raconte, il n’est pas du tout établi que cet homme (...)

Répression - prisons

La tendance de l’hiver 2018/2019 ?

Google est un ennemi, l’affaire est entendue. Le moteur de recherche de cette entreprise reste cependant le plus utilisé partout dans le monde exepté en chine et en russie. Google propose un outil de suivi de tendances qui peut fournir des courbes sur les termes recherchés. Moyennant un peu de notre karma nous avons trouvé une courbe marquante : Qu’en dire ? Probablement pas grand-chose si ce n’est qu’un nombre de recherches inédit a été effectué sur ce terme en france ces derniers mois. Et ça (...)

Médias

« Terre plate » et Galilée : Marlène Schiappa raconte vraiment n’importe quoi...

Critiquée après avoir annoncé qu’elle allait participer à l’animation de l’émission "Balance ton poste" de Cyril Hanouna consacrée au « grand débat » vendredi 25 janvier, la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a tenté de répondre à ses détracteurs en téléphonant aux "Grandes gueules" sur RMC (une autre émission de référence pour cette membre du gouvernement visiblement...). Elle y a notamment déclaré que : ce n’est pas parce que la majorité des personnes pensent que c’est (...)

Contrôle social

La direction générale de la santé utilise un dispositif de suivi des victimes d’attentat pour ficher les GJ blessé.e.s

Le dispositif SIVIC (ça ne s’invente pas), normalement utilisé en cas d’attentat ou de catastrophe naturelle pour gérer de gros flux de victimes a été activé les 8 et 15 décembre. La CNIL avait émis quelques réserves à la création de ce fichier contenant pas mal d’infos sensibles et ne l’avait accepté qu’en tant que dispositif temporaire censé être remplacé par un outil plus adapté. La direction générale de la santé (DGS) annonce l’avoir appliqué seulement en prévision d’un grand nombre de blessé.e.s, mais le (...)

Contrôle social

Le Grand ébat national... participez, vous êtes fichés !

Dans un article du Parisien du 16/01/19 l’on apprend qu’un retraité impatient de jouer le Grand Jeu du Grand Débat afin d’aider Macron s’est retrouvé interrogé par la DGSI... Ainsi « En voulant apporter sa pierre au débat national, Jacques D. s’est retrouvé… interrogé par les services de renseignement. Ce retraité de Mériel n’en revient pas. « Cela donne à réfléchir sur le fond. », s’interroge le septuagénaire. « Ils disent que le débat est ouvert à tous, mais derrière on est fliqué… » C’est une simple lettre (...)

Salariat - précariat

Versailles : Le roi macron recevra 150 grands patrons lundi matin dans son chateau

Belle ironie c’est donc au château de Versailles que Macron va accueillir des grands patrons de toute la France et de l’étranger, majoritairement de multinationales. Le Monde nous apprends qu’il a préféré cela à aller au forum de Davos en Suisse pour faire plus de "pédagogie" (ne riez pas) : Emmanuel Macron compte aussi « faire de la pédagogie » auprès des groupes étrangers pour expliquer ses réformes en France. C’est également pour lui l’occasion, au moment où aura commencé le grand débat, de montrer aux (...)

Contrôle social

Soigne ta gauche !

Pour désigner le mouvement des Gilets jaunes à écraser, il y a des mots de droite : la « saloperie » (sur laquelle tirer), et il y a des mots de gauche : « la bêtise la plus hargneuse ». Il y aurait la persistance d’un clivage entre progressistes et réactionnaires, entre gauche politique et droite politique, et surtout il y aurait l’illusion que la gauche, que les progressistes, seraient tout de même des alliées possibles en cas de révolte, et que de ce côté-là, on pourrait trouver un plus grand nombre afin (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 46 |

Suivre tous les articles "Brèves"