Brèves

Expression - Contre culture

L’Innommable

En fait, il n’y a rien à dire. Le réel parle de lui-même. Elizabeth Borne, donc, humilie une femme handicapée. Elle ose faire la morale. L’innommable s’installe. Pour preuve : Macron toujours prêt pour un discours méritocratique, joue de son aura de leadership vaillant, car il déteste la « paresse ». Doit-on applaudir ? En passant il se pose en chef des armées et fustige les indignations anti-police. Celle qui assassine. La morale, l’eugénisme n’ont pas disparu, ne disparaîtront jamais et c’est atroce. (...)

Expression - Contre culture

Que maudite soit la BAC : chanson anti-rep

Cette chanson, écrite par des ami·e·s il y a quelque temps, se chante sur l’air de La rue des lilas. Hommage à Zyed et Bouna, à Babacar, à Zineb et à toutes celles et ceux mutilé·e·s et assassiné·e·s par la police, malheureusement trop nombreux·ses pour être cité·e·s ici. Ce soir nous sommes électrocutés, Nous réfugier, nous ne le pouvions pas. Comme toujours, la police a bien patrouillé Et nous a poussés jusqu’au trépas. Je vous le dis, je vous le dis, je vous le dis Que maudite soit la BAC ! Maudits les (...)

Expression - Contre culture

Disparition d’Hélène Châtelain, documentariste libertaire

Hélène Châtelain est décédée le 11 avril 2020. Actrice connue pour son rôle dans la Jetée de Chris Marker, Hélène Châtelain est traductrice, scénariste, documentariste. Elle a réalisé plus d’une trentaine de films. Celui avec René Lefort, Les Prisons aussi (1973), revient sur les révoltes des prisonniers en 1971-1972. Nestor Makhno, paysan d’Ukraine (1996) retrace le parcours de l’anarchiste russe, et du mouvment makhnoviste réprimé dans le sang. Ici la liste de ses films documentaires : (...)

Expression - Contre culture

Macaron TV, on manifeste sous les plis de la nuit noire

Lundi le passe-plat de l’Oligarchie, assassin multirécidiviste, va une fois de plus annoncer des mesures répressives. Même si tu ne regardes pas la TV, si tu en as une, allume la et après l’hommage aux soignant-e-s(rires), à 20h02 quand l’assassin prendra la parole, on coupe tout, plus de consommation électrique, on se saisit de casseroles, de poêles et on frappe, on frappe dans les plis noirs de la nuit. NI OUBLI NI (...)

Expression - Contre culture

Nous ne serons jamais du même camp !

Nous ne serons jamais du même camp Non monsieur Macron nous ne serons jamais du même camp. Nous ne le serons jamais car nous sommes en guerre. Vous le dites vous-même. Nous traversons une guerre, cela est vrai. Mais depuis plus longtemps que vous ne le pensez. Car monsieur Macron, vous êtes en guerre contre votre peuple. Et votre peuple est en guerre contre votre gouvernement. Et il ne s’agit pas ici d’une guerre d’esprit, de mots, ou de reformes. Il s’agit d’une vraie guerre. Celle qui blesse, (...)

Expression - Contre culture

12 000 flics dans les rues du Grand Paris pour la finale de la coupe du monde. C’est la fêêête ! ?

Ce dimanche l’équipe de France jouera une finale de la coupe du monde de foot. Certains s’en réjouiront, d’autres en profiteront pour rester tranquille à la maison ce soir-là, mais ce qui semble sûr c’est qu’en cas de victoire un bon nombre de gens risquent de vouloir fêter ce qui rompt spéctaculairement avec la monotonie ambiante. Une explosion de joie populaire étant toujours jugée suspecte par le pouvoir, il était évident qu’un bon nombre de flics en tout genre seraient de sortie ce soir-là. Les (...)

Expression - Contre culture

Les Ulis : coup de chaud dimanche soir pour les pandores

Le parisien relate que les flics ont eu la drôle de surprise dimanche soir de voir le commisariat de la ville être pris à parti par des jeunes du quartier. La façade du bâtiment présente des impacts mais aucune dégradation significative. En revanche, un véhicule de police stationné juste devant a été endommagé par des pavés. Le groupe composé d’une vingtaine d’éléments n’est resté sur place que quelques instants. Pas de chance pour les flics. Les tirs de mortiers n’ont fait que peu de dégats. Pour (...)

Expression - Contre culture

Welcome in 2018

Bonne année aux crevars de la ligne 13, aux punks dadas nostalgiques du Cabaret Voltaire, au rémouleur de temps qui lansquine sur les managers, aux chats mutilés de la gare de l’est, à l’homme qui a aimé Karen Bach, aux poseurs de parquets sous thymo-régulateurs, aux P5 du contingent, aux rouleurs de vagues enchristés, à Zampano le briseur de chaînes, aux têtes d’épingles, aux hommes de givre, aux femmes-fouet, au serpent violet à tête trilobée, à Tod Browning, aux derniers vitriers, au cancre sous (...)

Expression - Contre culture

Qui a dit que le cortège de tête était fini ?

Nous sommes les fils de Molotov et nous ne lâcherons rien Molotov lui, balance sans compter, généralement sans y penser. Un texte de loi tombe dans le désert et le géant construit sept, huit récits explosifs Des récits sans escales. Doit-on objecter que par-là il progresse ? Oui et non. Il esquinte sa ration d’ombre à force de cracher par terre Mais quelque part, la cendre a raison : le tissu cesse d’exister dès la naissance si l’on considère les choses à rebours. Alors autant brûler le ciel et (...)

Expression - Contre culture

Paris : Ils veulent envoyer Mr Chat en prison !

La France. À l’heure ou s’ouvre bientôt la Foire Internationale d’Art Contemporain, ou tous les bourgeois du monde pourront aller faire leur course, ou les pseudo rebelles feront des performances hyper subversives à base de millions d’euros de dépense, les artistes de rues restent persécutés. C’est le cas du joyeux et illustre Mr Chat, connu et reconnu pour son gros chat jaune trop mignon qui orne régulièrement nos murs d’habitude si gris. Rien de subversif là dedans, mais par contre ce chat a la (...)

Expression - Contre culture

À Palaiseau aussi, les socialos sont des salauds

« 49-3, pourris, salauds, social-traître » La permanence PS de Palaiseau (Essonne, 91) a été redécorée. Les socialistes se demandent encore pourquoi on ne les laisse pas tranquilles. Leur communiqué est étrangement exactement le même que tous les communiqués des sections PS customisées : « C’est une atteinte intolérable à la démocratie ». Snif. On peut retrouver de chouettes décos socialistes sur PS Déco - tuning en (...)

Expression - Contre culture

La SNCF réclame plus de 600 000 € au graffeur Oreak

Le graffeur OREAK s’est fait pécho en 2012 par la sous-direction régionale de la police des transports (SDRPT), elle-même accompagnée de journalistes de « 90’ enquêtes » en quête de sensationnalisme. Il est aujourd’hui poursuivi par la SNCF pour destruction de bien qui lui réclame au passage plus de 631 000 € de dommage devant le tribunal de Melun ! (Info chopée sur le Parisien) Alors que le graff s’invite dans les galeries et que les artistes les plus côtés s’arrachent à prix d’or, l’essence même de (...)

| 1 | 2 |

Suivre tous les articles "Brèves"