Du 20 au 27 avril, suivi du mouvement contre la loi Travail

Alors que l’ile-de-France est en vacance scolaire et que tout le monde attend la grande journée de grève et de manifestation du 28 avril, les intermittents et les précaires occupent deux théâtres publiques à Paris, dont le théâtre de l’Odéon depuis plusieurs jours. Le mouvement a fait tache d’huile dans plusieurs autres villes.
Plus tôt dans la semaine ce sont des entreprises de fast food qui ont été bloquées. Toute la semaine des actions, des occupations un blocage de dépot RATP et des rassemblements.
Suivi quotidien des mobilisations et actions contre la loi Travail.

Contact groupe de défense collective : 07 53 82 19 10
Contact medical team : 07 51 30 64 57
Pour nous communiquer des informations :
greveloitravail@riseup.net
JPEG - 391.9 ko

Mercredi 27 avril

  • 13h00 : le théâtre de l’Odéon est toujours occupé, alors qu’une centaine de personnes occupent à leur tour la Comédie Française.
  • Depuis le 26 avril au soir les théâtres nationaux de l’Odéon et de Strasbourg, les centres dramatiques nationaux de Bordeaux, Rennes, Caen, Lille, Toulouse, Grenoble et Montpellier sont occupés ainsi que la Comédie-Française.
Articles parus le 27 avril :

Mardi 26 avril

  • 22h30 : De beaux moments sur la place de l’Odéon, beaucoup de flics pour des manifestant-es impertinent-es. Des chants, de l’humour et un couscous végétarien. L’occupation continue et le théâtre est cerné par les keufs. On apprend que la Comédie Française a annulé sa pièce et est maintenant occupée.
  • 20h30 : Rassemblement en cours devant le théâtre de l’Odéon occupé, alors qu’une centaine de personnes occupent à leur tour la Comédie Française
  • 11h30 : Le théâtre de l’Odéon est toujours occupé. Un rassemblement de soutien est appelé à 18h. Hier soir, les flics ont violemment repoussé les personnes qui s’étaient rassemblées devant.
  • Grosse grève des cheminot.e.s. particulièrement bien suivie.
JPEG - 75 ko

Appel à mobilisation massive ce soir à 18h00 Place de l’Odéon

Hier, dernier jour de négociations de l’assurance chômage, nous nous sommes réunis au Ministère du Travail avant d’aller rejoindre la Place de l’Odéon en soutien aux occupants du Théâtre de l’Odéon occupé depuis 24h par des #intermittents des #etudiants et des militants de #NuitDebout, afin de peser sur les "négociations" de l’Assurance Chômage et contre la #LoiTravail.

Nous sommes venus de manière pacifique pour pouvoir tenir une AG dans une salle qui aurait pu nous accueillir, aucun spectacle n’a été bloqué, ni aucun travail empêché. La réponse a été... De nous faire frapper à coups de matraques et gazer copieusement.

Cela démontre une chose claire : le gouvernement a peur de ce mouvement et de ce qu’il représente pour tous les travailleurs, chômeurs ou non.

Dans ces conditions, qu’on ne nous dise pas que le Ministère de la Culture est avec les intermittents ! Ces violences sont inadmissibles. Les étudiants et les occupants de places publiques le vivent chaque jour : on nous empêche de nous réunir, dans des conditions acceptables, et même dans nos lieux de travail.
Nous ne devrions plus autoriser, à compter de ce jour, qu’aucun spectacle, aucun film, aucune émission ne puisse se faire !

Concernant les négociations sur les annexes 8 et 10, finalement, les syndicats ne sont parvenus hier soir à aucun accord.

Une ultime réunion de négociations est donc prévue ce mercredi 27 avril en fin d’après-midi.

Nous devons donc, par tous les moyens, maintenir la pression !
La lutte c’est maintenant, rassemblons-nous massivement ce soir à 18h30 devant le Théâtre de l’Odéon, Place de l’Odéon, M° Odéon

Partagez, prévenez, mobilisez !

Des intermittents, souvent précaires, plus que jamais déterminés.

Articles parus le 26 avril :

Lundi 25 avril

  • Rassemblement aujourd’hui devant le ministère du travail au métro Varennes à 17h puis assemblée générale à 18h au théâtre de l’Odéon
  • 9h40 : Les occupant.e.s du Théâtre de l’Odéon toujours déterminés appellent dès ce matin à une AG de soutien sur place à 10h, en ce dernier jour des « négociations » des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage.
Articles parus le 25 avril :

Dimanche 24 avril

  • 21h40 : les occupant-e-s du théâtre de l’Odéon ont décidé de rester la nuit et appellent à les rejoindre. Dispositif policier allégé.
  • 20h : Depuis 19h les intermittents occupent le théâtre de l’Odéon, n’hésitez pas à venir les soutenir !
  • 1h : Plusieurs dizaines de taxis sont venus place de la Commune en soutien à Nuit Debout. Image hallucinante de voir un taxi avec son porte voix sorti par la fenêtre crier "Paris debout, soulève toi !"
    Voilà une jonction bien improbable qui vient d’être faite.
Articles parus le 24 avril :

Samedi 23 avril

  • 15h : Manif sauvage puis nasse d’une cinquantaine de personnes avenue Bosquet : le groupe est raccompagné vers le métro par les gendarmes mobiles. Plusieurs centaines de personnes autour d’un important dispositif policier qui garde l’accès au siège du Medef.
    JPEG - 296.9 ko
  • Dans la nuit du 21 au 22, un lieu a été ouvert pour héberger les réfugiés qui dorment à la rue depuis des mois. Il y aura sûrement besoin de soutien par la suite.
  • 10h : Hier soir, un départ en manif depuis la place a été violemment repoussé par les condés. 12 personnes auraient été interpellées selon la pref suite aux affrontements qui s’en sont suivis. Une voiture de flic a été cramée.
Articles parus le 23 avril :

Vendredi 22 avril

  • (Urgent) - Des gens se remotivent ce soir pour construire une cabane à répu (comme celle de jeudi soir dernier). Y’aura un barbecue, des tables d’info-kiosques etc. C’est un tour de chauffe dans l’idée que nuit debout devienne une véritable occup à moyen terme. Besoin de monde en soutien !
  • Le camarade qui s’est fait perquisitionner avant hier est déféré cet après midi.
  • Dans la nuit du 21 au 22, un lieu a été ouvert pour héberger les réfugiés qui dorment à la rue depuis des mois. Il y aura sûrement besoin de soutien par la suite
Articles parus le 22 avril :

Jeudi 21 avril

  • Ce matin dès 5h30 a eu lieu une action de blocage du dépôt bus RATP de St Denis. L’occupation s’est déroulée jusqu’à 7h30, les agents de la RATP étaient plutôt contents.

Le communiqué de l’AG Interpro au sujet de l’action :

Étudiant-e-s, travailleur-s-e-s, chômeur-s-es de Saint-Denis et alentours mobilisé-e-s, nous sommes rassemblé-e-s en une heure matinale pour construire ensemble la lutte contre la loi Travail.

Nous sommes actuellement au dépôt de bus du barrage de Saint-Denis d’où part une quinzaine de lignes, afin de rencontrer les travailleur-s-e-s de la RATP et de bloquer un temps l’économie du nord de la région. Nous appelons à la grève générale à partir du 28 avril.

Nous sommes toujours pour le retrait sans condition de la loi Travail, la réduction et le partage du temps du travail.

L’assemblée générale interprofessionnelle de Saint-Denis.

JPEG - 563.8 ko
JPEG - 149.6 ko
  • Hier il y a également eu une action qui visait les pôles emploi. Un compte rendu est disponible.
  • Info du groupe de défense collective : au moins deux perquisitions ont eu lieu hier, dans le cadre de la répression du mouvement contre la loi travail, apparemment suite aux manifs des dernières semaines. Ces interventions ont eu lieu aux environs de 4h30 chez les gens (l’état d’urgence le permet). Il n y aurait pas d’arrestations, pas de saisies mais des convocations à la Sûreté Territoriale. (Plus d’informations seront données dès que possible).
Articles parus le 21 avril :

Mercredi 20 avril, "On bloque tout !" :

Suite à l’appel "On bloque tout !", un cortège d’étudiant-es, intermittent-es, travailleurs-ses et chômeurs-ses a quitté la place de la République ce matin à 10h30.

Aux alentours de 11h, les McDo, Subway et Quick de Gare du Nord sont bloqués par des manifestant-e-s qui déploient une banderole marquée "Pas de droit du travail sans droit au chômage".

JPEG - 318.1 ko
"Pas de droit du travail sans droit au chomage""
Banderole devant le Mac Donalds de la Gare du Nord

Peu après, les flics arrivés en grand nombre ont nassés les manifestant-e-s devant chacune des enseignes. Une demande de soutien pour encercler les flics à leurs tour commence à circuler.

JPEG - 849.7 ko
"Mac Morning"
Nasse devant le Mac Donald de la Gare du Nord
JPEG - 877 ko
"Quality Burger Restaurant"
Nasse devant le Quick de la gare du Nord

A 15h, les manifestant-es étaient toujours retenu-es par la police et les soutiens commencent à se faire nombreux.

JPEG - 687.1 ko
"Réprimé-e-s sous vos yeux"
Nasse devant le Subway de la Gare du Nord
JPEG - 821.7 ko
"Brochette de poulet"
Nasse devant le Subway de la Gare du Nord

Autour de 17h, face aux soutiens de plus en plus nombreux et nassés par la foule, les flics commencent à s’agiter et envoient des renforts. Il est toujours temps de rejoindre pour soutenir les camarades incarcérés à ciel ouvert depuis presque 6 heures maintenant !

JPEG - 837.1 ko
"Sous vos yeux"
Nasse devant le Subway de la Gare du Nord
JPEG - 113.2 ko
"Nasseurs nassés"
Les flics organisent une seconde ligne pour contenir les soutiens de plus en plus nombreux.

A 17h30, la nasse a été ouverte et les manifestant-es ont pu repartir libre.

Articles parus le 20 avril :

Quelques trucs pour les manifs :

Face à la police / face à la justice
Conseils en manif - septembre 2016
Préservons nos poumons : le masque à gaz, un accessoire indispensable
En manif pensons à préserver notre capital...auditif !

Sur la grève :

Comment faire grève si je suis isolé.e

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net