Mémoire

Salariat - précariat

Avril 1947 : La grève Renault enflamme la France

En avril 1947 démarrait à l’usine Renault de Boulogne-Billancourt une grève historique qui allait conduire à l’expulsion des ministres communistes du gouvernement. Le PCF et la CGT, alors en pleine fièvre patriotique, combattirent cette grève jusqu’à ce qu’ils ne puissent faire autrement que de l’accompagner. Le mouvement a démarré sous l’impulsion des groupes d’extrême gauche actifs à Renault. Article initialement paru sur Alternative Libertaire.

Discrimination - Racisme

Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : « ici on noie les Algériens ! »

Ce jour-là, des dizaines d’Algériens ont été noyés dans la Seine ou massacrés par la police française à Paris. C’est un devoir de justice de ne pas l’oublier. Le 17 octobre 1961 alors que la guerre d’Algérie touche à sa fin, le FLN appelle à une manifestation pacifique dans les rues de Paris pour dénoncer le couvre-feu raciste imposé quelques jours plus tôt aux Algériens et par extension à tous les Maghrébins (obligation d’être sans cesse isolé, et interdiction aux travailleurs algériens de sortir de 20h30 à 5h30, les cafés tenus par des musulmans doivent fermer à 19h...). Cette manifestation rassemble environ 30.000 personnes.

Éducation - partage des savoirs

Auguste Vaillant : anarchiste, lanceur de bombe et… astronome !

Le 9 décembre 1893, une bombe explose au beau milieu de l'hémicycle de l'Assemblée nationale. L'auteur de l'attentat, l'anarchiste Auguste Vaillant, est rapidement arrêté. Quelques semaines plus tard, le 5 février 1894, après un procès expéditif et malgré une mobilisation en faveur de sa grâce, il est guillotiné. Devenu par la suite une icône de cette période de la « propagande par le fait », durant laquelle le mouvement anarchiste international multipliait les actions violentes, un aspect particulier de la personnalité de Vaillant a vite été oublié : sa passion pour l'astronomie !

Résistances et solidarités internationales

Make Anarchism Great Again ! Notes historiques sur la répression du mouvement anarchiste aux USA

L’histoire du mouvement anarchiste aux États-Unis, largement éclipsée par l’Europe au profit de son propre héritage, est aussi une histoire de la répression. Retour sur quelques dispositifs d’État, instruments de police et dispositifs judiciaires mis en œuvre dans les années 1880-1920 pour contrer la menace anarchiste.

Répression - prisons

1er janvier 1894 : suite au vote des lois scélérates la répression s’abat sur les anarchistes français

Suite au vote des Lois scélérates la répression ne se fait pas attendre : le 1er janvier 1894, Casimir-Périer, président du Conseil, Raynal, ministre de l'Intérieur, et Antonin Dubost, Garde des Sceaux, ont les pleins pouvoirs pour agir. Les commissaires de police se rendent mandats de perquisitions en main chez les anarchistes connus et repérés dans toute la France, commence alors une véritable rafle. A la fin de la journée deux mille perquisitions auront été effectuées dont il résultera soixante arrestations.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 12 |

Suivre tous les articles "Mémoire"