dette

Analyse et réflexion

Comment les intox sur Rothschild alimentent l’antisémitisme

Depuis plusieurs semaines, nous avons vu le nom de la famille Rothschild sur des pancartes lors de manifestations de Gilets jaunes. Étant donné tous les agios qu’ils nous prennent, il est évident que nous n’aimons pas vraiment les banquiers, mais nous ne souhaitons pas instrumentaliser la haine de la finance à des fins racistes. Historiquement, la figure du banquier juif a souvent été utilisée par le discours anticapitaliste du XIXe siècle, et charrie avec elle de nombreux symboles antisémites. Dans le cas de la famille Rothschild, de quoi parle-t-on ?

À lire ailleurs

Débordons !

La « crise » est un rapport de force entre classes sociales, un mode de gouvernement qui, sous la loi d’airain de la dette, durcit sans fin le contrôle exercé sur les populations. Chaque réforme a accru les processus de morcellement et d’individualisation, tout en augmentant la précarité générale. Le durcissement des politiques néolibérales lie des situations qui encore hier pouvaient sembler disjointes. Il nous oblige à inventer une nouvelle stratégie...

Suivre tous les articles "dette"