anti-électoralisme

Infos locales

Récit et réflexions à propos de la soirée du 1er tour, « ni Le Pen ni Macron, ni patrie ni patron »

Dimanche soir, à l'annonce des résultats du 1er tour des présidentielles, entre la reine des racistes et le roi des capitalistes, notre coeur n'a eu qu'une envie : vomir. Pourtant, en abstentionnistes revendiqué-e-s, on aurait pu décider de se désintéresser complètement du cirque électoral. On a préféré exprimer notre rage dans les rues de Paris...

À lire ailleurs

L’hypothèse Mélenchon (ou les malheurs de la vertu)

Depuis qu’il nourrit des ambitions présidentielles, il doit en permanence assumer des contradictions a priori difficilement conciliables, en premier lieu celle qui consiste à se décrire comme le candidat de la VI° République tout en se présentant à l’élection en portant fièrement sur soi le tissu usé de la V°, parfois à grand renfort de références gaullistes. Mais surtout, il y a cette question qui paraissait insoluble à tous les ambitieux de gauche avant lui ; comment concilier leur narcissisme caverneux avec la prétention de représenter la voix du peuple ?

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Suivre tous les articles "anti-électoralisme"