Moyen-Orient

Infos locales

Il faut qu’il signe ! Faisons plier l’Etat français !

« Il faut qu’il signe ! ». Telle est la dernière injonction de l’État français, lancée à la volée par le président français, le 6 août 2020 à Beyrouth, en réponse aux cris de tous ceux qui sur son passage scandaient, une fois de plus, l’exigence légitime de la libération de Georges Abdallah. « Il faut qu’il signe ! », le tout mimé d’un geste de la main et puis plus rien : un détournement de tête et un pas qui s’accélère pour reprendre sa mascarade du jour : celle de l’homme providentiel venu rassurer et garantir la reconstruction d’un Liban terrassé. Le dossier est cette fois mieux travaillé : fini la perplexité de façade montrée à Tunis, quand lors d’un précédent bain de foule, Emmanuel Macron avait semblé découvrir le nom même de Georges Abdallah ; désormais, la réponse est toute trouvée et savamment préparée : « il faut qu’il signe ! ».

Mémoire

15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance

Qui ne connaît pas cette date du 15 mai 1948 ? Elle est devenue aujourd’hui, pour tout homme épris de justice, de liberté et attaché à l’émancipation des peuples, un jalon historique incontournable. Le 15 mai 1948 : date marquée du sceau indélébile et funeste de la Nakba (« la catastrophe » en arabe) - comme nouvelle étape de cette dépossession inique du peuple palestinien de ses propres terres, d’expulsions, de destructions, de pillages et de génocides de ce peuple ; mais date aussi devenue une nouvelle étape forte, depuis maintenant plus de 72 ans, dans la lutte acharnée que mène en continu le peuple palestinien contre le sionisme, l’impérialisme et les États réactionnaires arabes.

Infos locales

Repas solidaire pour la libération de Georges Abdallah

Vendredi 28 février 2020, à Paris, au local de la librairie L'Emancipation (8 impasse Crozatier - 75012 Paris), à partir de 19h. Projet collectif réunissant tous les soutiens à Georges Abdallah, autour d'un repas solidaire participatif, pour réfléchir tous ensemble à des actions permettant d'établir le rapport de force favorable à sa libération et pour écrire à notre camarade notre soutien et notre solidarité inconditionnelle.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 31 |

Suivre tous les articles "Moyen-Orient"