Adama Traoré

Le 19 juillet 2016, jour de ses 24 ans, Adama Traoré trouvait la mort dans la cour de la gendarmerie de Persan (95) à la suite de son interpellation. Mort entre les mains des forces de l’ordre dans des circonstances troubles, la famille et les proches réclament encore et toujours vérité et justice.

Analyse et réflexion

Adama Traoré : comment continue de s’organiser l’impunité des gendarmes !

Adama Traoré en 2016, comme Ali Ziri en 2009, sont morts d'asphyxie, les autopsies le confirment pour l'un et l'autre. Si l'asphyxie est due à des techniques d'immobilisation létales, les policiers et gendarmes sont coupables de leur mort, mais si elle est due à une décompensation (hypothétique) de leur cardiomégalie, c'est le non-lieu pour les forces de l'ordre ! Ce fut le cas pour Ali Ziri, qu'en sera t-il pour Adama Traoré ?

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Suivre tous les articles "Adama Traoré"