Adama Traoré

Le 19 juillet 2016, jour de ses 24 ans, Adama Traoré trouvait la mort dans la cour de la gendarmerie de Persan (95) à la suite de son interpellation. Mort entre les mains des forces de l’ordre dans des circonstances troubles, la famille et les proches réclament encore et toujours vérité et justice.

Infos locales

Quatre ans après les révoltes de Beaumont-sur-Oise, des assises pour l’exemple

À partir du 16 novembre 2020, cinq personnes comparaîtront pendant trois semaines devant la cour d'assises de Pontoise. Les faits qui leur sont reprochés se seraient déroulés au cours des révoltes qui ont éclaté suite à la mort d'Adama Traoré dans les mains des gendarmes fin juillet 2016. Contribution contre une vengeance d’État programmée. Un article de l'Envolée.

Analyse et réflexion

Un futur sans police. Vers l’abolition des forces de l’ordre social [Radio]

En écho à la vague historique de révoltes anti-police aux États-Unis à la suite de l’assassinat de George Floyd, une émission autour des mouvements visant aux États-Unis et en France à une abolition des forces de l’ordre social – avec Gwenola Ricordeau, autrice de Pour elles toutes. Femmes contre la prison (Lux, 2019) et postfacière de Capitalisme carcéral (Divergences, 2020), et Joel Charbit, sociologue spécialiste de l'abolitionnisme pénal, (co)auteurs d’un article sur ce sujet et militant-e-s de l’abolitionnisme pénal.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 12 |

Suivre tous les articles "Adama Traoré"