Mémoire

Discrimination - Racisme

[Lecture] La rafle du Vél’d’Hiv, Maurice Rajsfus

Loin d’être la seule, la rafle du Vél’ d’Hiv reste la plus importante et la plus emblématique des opérations antijuives menées par la police française, « corps de fonctionnaires ayant perdu ses repères », pendant l’occupation nazie. Maurice Rajsfus, fin connaisseur des archives de cette période, analyse tous les aspects de cet évènement, dans l’espoir « d’alerter les citoyens d’un pays libre sur les dérives des pouvoirs forts ».

Discrimination - Racisme

Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : « ici on noie les Algériens ! »

Ce jour-là, des dizaines d’Algériens ont été noyés dans la Seine ou massacrés par la police française à Paris. C’est un devoir de justice de ne pas l’oublier. Le 17 octobre 1961 alors que la guerre d’Algérie touche à sa fin, le FLN appelle à une manifestation pacifique dans les rues de Paris pour dénoncer le couvre-feu raciste imposé quelques jours plus tôt aux Algériens et par extension à tous les Maghrébins (obligation d’être sans cesse isolé, et interdiction aux travailleurs algériens de sortir de 20h30 à 5h30, les cafés tenus par des musulmans doivent fermer à 19h...). Cette manifestation rassemble environ 30.000 personnes.

Discrimination - Racisme

16 juillet 1942 : la police française livre des milliers de Juifs aux nazis

Le 16 juillet 1942 avait lieu la rafle du Vel' d'hiv'. Maurice Rajsfus, l'un des survivants, revient en ces termes sur cet épisode de son histoire, de notre histoire : « il faut que cette mémoire soit constructive, et qu'on n'oublie pas que depuis, même s'il n'y a plus Auschwitz au bout du voyage, il y a des hommes politiques, des gouvernements, des pouvoirs qui continuent à exclure, à marginaliser, à expulser. »

Suivre tous les articles "Mémoire"