Mémoire

Salariat - précariat

Le 25 septembre 1886 : comparution pour « provocation au meurtre et au pillage »

Decazeville... En 1886 ce nom ne dit rien à personne. Et pourtant ! Bien rapidement, il va délivrer le mouvement ouvrier du poids de la démocratie parlementaire. Paul Lafargue, Jules Guesde et le docteur Susini tous poursuivis pour « provocation au meurtre et au pillage » ont fait appel de leur condamnation à 4 mois de prison ferme pour avoir soutenu une grève de mineurs avec Louise Michel.

Salariat - précariat

Lutte contre le travail - Extrait d’Ouvriers et capital de Mario Tronti

En guise de contribution à la lutte en cours contre une énième loi du capital, la loi travail, ce détour par une pensée antagoniste, dans et contre le capital. Un détour théorique tout entier voué à la partialité, celle du « point de vue ouvrier ». D'une telle partialité, toutes choses inégales et modifiées par ailleurs, il est nécessaire et possible de faire usage aujourd'hui.

Salariat - précariat

27-28 avril 1789 : les émeutes prérévolutionnaires à Paris

Si la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 demeure l'événement symbolique retenu comme point de départ de la Révolution française, quelques semaines plus tôt les habitant·e·s des faubourgs s'étaient déjà soulevé·e·s. Une des principales raisons de ce soulèvement réside notamment dans le fait que quelques riches industriels se soient plaints publiquement de ce que les patrons d'aujourd'hui nomment « coût du travail ». Retour sur ces journées d'avril et « l'affaire Réveillon », du nom du manufacturier qui vit ses propriétés pillées et incendiées.

Salariat - précariat

Avril 1947 : La grève Renault enflamme la France

En avril 1947 démarrait à l’usine Renault de Boulogne-Billancourt une grève historique qui allait conduire à l’expulsion des ministres communistes du gouvernement. Le PCF et la CGT, alors en pleine fièvre patriotique, combattirent cette grève jusqu’à ce qu’ils ne puissent faire autrement que de l’accompagner. Le mouvement a démarré sous l’impulsion des groupes d’extrême gauche actifs à Renault. Article initialement paru sur Alternative Libertaire.

Salariat - précariat

Grèves novembre-décembre 1995 : « savoir s’appuyer sur nos expériences, mémoires et acquis collectifs »

Le 15 novembre 1995, un peu plus de 6 mois après l'élection de Jacques Chirac, commençait chez les cheminot·e·s, puis dans toute la fonction publique, un mouvement social d'ampleur : les grèves de novembre-décembre en opposition au Plan Juppé qui proposait d'aligner le fonctionnement des retraites du public sur celui du privé. Malgré la trahison des syndicats, ce mouvement a été combattif et victorieux. Article initialement paru sur le site Critique sociale.info

| 1 | 2 | 3 |

Suivre tous les articles "Mémoire"