Adama Traoré

Le 19 juillet 2016, jour de ses 24 ans, Adama Traoré trouvait la mort dans la cour de la gendarmerie de Persan (95) à la suite de son interpellation. Mort entre les mains des forces de l’ordre dans des circonstances troubles, la famille et les proches réclament encore et toujours vérité et justice.

Infos locales

Soirée de violences policières à Beaumont-sur-Oise, Jeudi 17 novembre

Mardi 19 juillet 2016, Adama Traoré est décédé le jour même de son 24e anniversaire entre les mains des gendarmes. Alors que les gendarmes parlent d'un « malaise cardiaque » la version officielle est démentie par des témoins de l’interpellation. Depuis des manifestations ont eu lieu en juillet et en novembre pour dénoncer la mort d'Adama. Ce 17 novembre « le conseil [municipal de Beaumont-sur-Oise] devait décider de soutenir ou non la maire Nathalie Groux dans ses procédures judiciaires. La maire a en effet porté plainte contre Assa Traoré pour diffamation relative à ses propos tenus sur Canal Plus. » C'est une charge violente et des gaz qui vont accueillir la famille et ses soutiens.

Analyse et réflexion

Comment le monstre se construit ? 

- Résistons Ensemble n° 156, octobre 2016

Comment le monstre se construit ? - Résistons Ensemble n° 156, octobre 2016. Le bulletin n° 156, octobre 2016 du petit journal mobile recto-verso A4 du réseau Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires est sorti. Pour lire l'intégralité et télécharger ce bulletin mis en page au format pdf : http://resistons.lautre.net/spip.php?article566

| 1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |

Suivre tous les articles "Adama Traoré"