En Continu

mardi 12 janvier

Analyse et réflexion

Reflets sécuritaires d’un capitalisme ordinaire - La grenouille, la marmite & le drone [radio]

La Loi sécurité globale a mis des dizaines de milliers de personnes dans la rue. Pourtant elle n’est qu’une toute petite partie de l’iceberg sécuritaire. Nous vous proposons avec cette émission d’explorer les eaux glacées du capitalisme sécuritaire. Il sera question - un peu - de la loi Sécurité globale mais surtout de l’approfondissement et de la généralisation de logique sécuritaire.

lundi 11 janvier

Infos locales

Cassons la décision de Pénicaud : en 2021, on arrache la réintégration de Gaël !

Gaël Quirante secrétaire départemental de Sud Poste 92 - syndicat majoritaire dans le département - et militant combatif ayant déjà été en butte à de nombreuses sanctions exercées à son encontre par la direction de La Poste (dix tentatives de licenciement et près d’un an de mises à pied cumulées), Gaël Quirante a été licencié en avril 2018, sur autorisation de la ministre du Travail décidée le 20 mars 2018. En riposte à son licenciement, 150 facteurs et factrices des Hauts-de-Seine ont entamé une grève le 26 mars 2018, qui a duré 15 mois. Pendant la grève, Gaël a fait l'objet de 8 convocations au commissariat, 7 procès, 3 mois de prison avec sursis et 5 ans de mise à l'épreuve, 2 GAV, 2 mises en examen et un licenciement.

dimanche 10 janvier

À lire ailleurs

Conspiration et fantasmagorie à l’ère de Trump et du Covid

Les camarades de Lundi Matin on traduit un texte nécessaire du collectif Italien Wu Ming sur le phénomène Qanon. En effet, ce collectif est légitime dans sa critique car l'aspect complétement délirant des théorie Qanon sont paradoxalement tiré d'une oeuvre de fiction de ce même collectif issu de l'altermondialisme. Une plongée effrayante dans l'effondrement de la pensée rationnelle au service du fascisme.

samedi 9 janvier

À lire ailleurs

« Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents » deuxième partie : le bar

"Vous ne savez pas bien pourquoi, mais vous marchez et une petite fille vous tient par la main. Vous êtes sur le point de lui demander vers où vous vous dirigez, quand vous passez devant une grande taverne. Une enseigne lumineuse, grande comme une devanture de ciné, déclare : « L’HISTOIRE EN LETTRES MAJUSCULES. Cantina-bar », et plus bas « Interdit aux femmes, enfants, indigènes, chômeurs, autres genres, personnes âgées, migrant.es et autres choses jetables » (...)"

vendredi 8 janvier

jeudi 7 janvier

mercredi 6 janvier

À lire ailleurs

Fake news grossière dans les médias lyonnais, il serait temps de retourner en école de journalisme

Qu’est-ce qu’une source, un média, et pourquoi faut-il vérifier ses sources ? Des questions à la base de la profession de journalisme. Et pourtant elles ne semblent pas maîtrisées par nos médias locaux, Le Progrès et Lyon Capitale en tête, qui à force de repompage les uns sur les autres finissent par écrire n’importe quoi. La pluralité de la presse « professionnelle » lyonnaise étant encore une fois une vaste blague.

5 janvier

Infos locales

Interdiction de rentrer chez soi, occupation policière et contrôles d’identité : quand les flics s’invitent à ton 31

En ces temps de couvre-feu, la police avait pour objectif pour le nouvel an d’empêcher les “ fêtes clandestines ”. On peut globalement parler d’un échec, mais le dispositif policier a été parfois complètement dingue, avec des contrôles d’identité, des personnes empêchées de rentrer chez elles et des voitures stationnées pendant des heures devant des maisons. Voici un petit exemple dans un squat de banlieue parisienne.

3 janvier

Mémoire

1er janvier 1894 : suite au vote des lois scélérates la répression s’abat sur les anarchistes français

Suite au vote des Lois scélérates la répression ne se fait pas attendre : le 1er janvier 1894, Casimir-Périer, président du Conseil, Raynal, ministre de l'Intérieur, et Antonin Dubost, Garde des Sceaux, ont les pleins pouvoirs pour agir. Les commissaires de police se rendent mandats de perquisitions en main chez les anarchistes connus et repérés dans toute la France, commence alors une véritable rafle. A la fin de la journée deux mille perquisitions auront été effectuées dont il résultera soixante arrestations.

Infos locales

Justice pour Sakine, Rojbîn et Leyla, militantes kurdes assassinées à Paris le 9 janvier 2013 - Appel à manifester le 9 janvier 2021.

Justice pour Sakine, Rojbîn et Leyla, militantes kurdes assassinées à Paris le 9 janvier 2013 - Appel à manifester le 9 janvier 2021, Paris-Gare du Nord, 14h Dans la nuit du 9 au 10 janvier 2013, les militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez ont été retrouvées sans vie, dans les locaux du Centre d’Information du Kurdistan, à Paris, froidement exécutées de plusieurs balles dans la tête.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 564 |