histoire

Analyse et réflexion

Nous déboulonnerons votre république !

« La République n’effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire », c’est par ces mots de Emmanuel Macron a balayé le débat sur la mémoire liée à l’esclavage. De la même manière qu’il a balayé les revendications du comité Adama en les accusant de séparatisme (il croit qu’il parle aux corses ce bizuth). La République n’effacera aucun nom ? Ça tombe bien parce que la République, on lui pisse au cul.

Analyse et réflexion

Dénégation et radicalité : une hypothèse ou quand le Chat Botté réduit l’ogre en souris...

Chaque événement démesuré voit naître ses détracteurs et ses réducteurs. Ils considèrent (comme le Chat Botté de la fable qui mange l’ogre après l’avoir réduit en souris) que réduire la représentation de ce qu’il se passe pour le mettre à sa portée serait en mesure de donner les moyens de triompher sur ce qui terrifierait, si toutefois on le regardait dans toutes ses dimensions. Ce triomphe obtenu au nom de la peur condamne à l’impuissance et la pandémie de Covid-19 qui est en train de se répandre sur la planète ne fait pas exception à la règle. Elle aussi a ses réducteurs et ses détracteurs. Pourtant il y a bien des choses à redire, à contester, à attaquer face à ce qui se passe, ne serait-ce que l’État et le capitalisme. Mais L’Histoire pousse parfois les adeptes de la perplexité dans le grand bain, et les salariés contraints de continuer à travailler avec le virus comme les émeutiers de la faim ou les révoltés de l’enfermement n’ont pas besoin de dénier la réalité du virus ou de réduire la pandémie à une taille moins effrayante pour se révolter et lutter à la fois contre le virus et contre les modalités de sa gestion par le pouvoir.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 22 |

Suivre tous les articles "histoire"