crise

Analyse et réflexion

Propositions stratégiques pour la suite de l’anti-macronisme

Un mouvement social d'ampleur semble éclore, deux ans après la lutte contre la loi travail. Alors forcément, on est très excités : retour des 11H Nation et de l'effervescence collective. Mais comment éviter de retomber dans la routine pourtant stimulante et mobilisatrice du « cortège de tête », qui a fini par nous écraser en 2016 ? Quelques tentatives de propositions... en appelant d'autres.

À lire ailleurs

Principe d’incertitude, lutte des classes et théorie

Les théories marxistes de la révolution ont longtemps conçu le prolétariat comme le protagoniste d'un récit dont l'issue était connue d'avance, par la médiation d'une sacro-sainte Contradiction entre forces productives et rapports de production, qui se résumait par la baisse tendancielle du taux de profit. Ainsi considéré, il était une classe idéale dont la simple existence était censée régler tous les problèmes. Envisager les rapports de classe hors de toute dialectique abstraite et de tout idéalisme nous conduit à nous défaire de nos certitudes pour envisager le monde dans ce qu'il a de véritablement actuel.

À lire ailleurs

2008-2016 : dévoilements réels et voilements spectaculaires du capitalisme en crise

Analyse critique, appuyée sur Lukàcs, Debord et Marx, de la crise qui touche le capitalisme depuis 2008. Critique des « critiques » tronquées d’un capitalisme simplement « financier », qui viseront la restauration fantasmée d’un « capitalisme à visage humain », et qui tendent à devenir antisémites, dans le pire des cas. Tentative de déterminer le sens profond des luttes révolutionnaires dans un tel contexte de crise.

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Suivre tous les articles "crise"