Paris 2e : débrayage des femmes de ménage dans les hotels de luxe

Grève surprise ce matin dans deux hôtels de luxe parisiens de la chaine américaine Hyatt : c’est près de 160 femmes de ménages qui se sont mise en grève illimité.

Les deux hôtels concernés sont situés dans la modeste rue de la Paix pour le Hyatt Vendôme et sur le non moins populaire Boulevard Malesherbes.

Cette grève a comme revendication principale l’arrêt de la sous traitance par les hôtels de luxe qui génère évidemment harcèlement et mauvaise paie.


Parmi leurs autres revendications, la fin du paiement à la chambre, pratique courante et illégale, mais aussi l’installation de pointeuses pour les heures supplémentaires, la prise en compte des temps d’habillage et encore la mise en place d’une mutuelle santé. « Au Georges-V ou au Bristol, une femme de chambre gagne jusqu’à 2 200 € par mois, alerte Claude Levy, président de la CGT des hôtels de prestige et économiques. Chez Hyatt, c’est à peine 1 200 €. Au Hyatt Vendôme, il y a des suites à 10 000 €. La nuitée correspond au salaire annuel de ces femmes ! »

La sécurité n’est d’ailleurs pas non plus garantie puisque c’est au Hyatt Vendôme qu’avait eu lieu le viol par un membre de la suite d’un milliardaire qatari d’une femme de ménage guinéenne.

Et pour finir on va se faire plaisir avec une petite recherche internet :

Quizz : avez vous les moyens de vous payez une chambre au Hyatt Vendôme ?

Bourgeois : n’oublie pas que c’est grâce au travail des prolétaires que tu bouffes ton croissant au beurre à 9 euros. Et étouffe-toi avec !

Trouvé sur Le parisien

Localisation : 2e arrondissement

À lire également...