fichage

Analyse et réflexion

Passe sanitaire : quelle surveillance redouter ?

Les critiques du passe sanitaire dénoncent unanimement un « danger autoritaire ». Assez justement, la CNIL elle-même présente ce danger comme « le risque d’accoutumance et de banalisation de tels dispositifs attentatoires à la vie privée et de glissement, à l’avenir, et potentiellement pour d’autres considérations, vers une société où de tels contrôles deviendraient la norme et non l’exception ». Prenons un instant pour détailler ce danger et répondre à la question : de quel type de surveillance le passe sanitaire est-il l’expression ?

Infos locales

Le cadenas de son vélo était dans sa poche... suivi de Fichtre ! La fiche secrète est fichue !

Où l'on apprend ce qu'il peut en coûter d'avoir un cadenas de vélo dans sa poche et ce que vaut le secret d'une fiche S... Bilan du procès de E. qui a eu lieu le 29 mars dernier. Interpellé en contrôle préventif lors de la contre manifestation contre Génération Identitaire le 20 février, il a été incarcéré suite à son refus de la comparution immédiate jusqu'à la première demande de mise en liberté.

Infos locales

Refusons de participer à notre propre fichage ! Appel à une présence solidaire au procès d’E le 29 mars à 13h30

E. sera jugé à la chambre 23/2 du TGI de Paris le 29 mars à 13h30 pour « groupement en vue de... ». Arrêté le 20 février en contrôle préventif avant la contre-manif contre Génération Identitaire, il a été incarcéré parce qu'il avait refusé de donner ses empreintes. Il a été libéré sous contrôle judiciaire le 3 mars lors de la première demande de mise en liberté.

Infos locales

Première demande de mise en liberté pour E., incarcéré suite à la manif contre Génération Identitaire

E. s’est fait arrêter lors d’un contrôle préventif à l’occasion de la contre-manif contre Génération Identitaire. Son refus de donner ses empreintes a servi de motif pour l’incarcérer en préventive dans l’attente de son jugement qui aura lieu le 29 mars. La première audience de demande de mise en liberté est fixée mercredi 3 mars à 13h3O au TGI de Paris chambre 23/2. Soyons nombreux pour le soutenir et contre l’incarcération systématique suite aux refus d’empreintes !

Analyse et réflexion

DGSI : dernières techniques de drague…

Depuis 3 mois, plusieurs personnes à Marseille et dans dʼautres villes de France se sont faites « approcher » par les RG en lien avec la question du Rojava et du Kurdistan. A chaque fois, ces personnes ont été « contactées » de manière individuelle et isolée. Cette fois-ci, ce qui est visé par les flics est le soutien actif à la lutte au Rojava, mais régulièrement des histoires similaires arrivent à des camarades impliqués dans dʼautres luttes. À travers un exemple particulier, ce texte vise à analyser et à comprendre la stratégie des RG et mieux se défendre collectivement de la police..

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Suivre tous les articles "fichage"