critique des mass-médias

Analyse et réflexion

Joker : de l’insurrection politiquement correcte

J’ai choisi d’écrire sur le film Joker dans le cadre d’une tribune politique et non culturelle, car à travers cette production qui arrive dans une situation de renouveau insurrectionnel, on voit bien comment l’art au service des grosses productions est réduit à un outil au service de l’idéologie libérale et de la finance ; on appelle cela « communication » et « donner du rêve ».

Analyse et réflexion

Flics black bloc : à qui profite l’intox ?

La mécanique avait déjà été actionnée après l’acte 45. Mais cela va aujourd’hui bien plus loin. De nombreuses personnalités, des médias alternatifs, des soutiens aux Gilets jaunes (GJ) et des GJ eux-mêmes clament depuis dimanche que la police serait responsable de nombreuses dégradations de la place d’Italie et/ou que celle-ci laisserait volontairement faire des manifestants casseurs. Un article de Cerveaux non disponibles.

À lire ailleurs

La presse « féminine » : une fonction idéologique

En 1974 et 1978, Anne-Marie Dardigna publiait successivement deux ouvrages consacrés à la presse féminine, Femmes-femmes sur papier glacé et La presse « féminine » : une fonction idéologique. Le premier ouvrage proposait une analyse des mécanismes mystificateurs à l’œuvre dans l’ensemble des magazines s’adressant aux femmes ; le second mettait à jour cette analyse à l’aune des combats féministes menés au début des années 1970. Nous proposons ici un extrait de la préface et le début du premier chapitre de La Presse « féminine » : une fonction idéologique. Article initialement publié sur le site tourangeau La Rotative.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Suivre tous les articles "critique des mass-médias"