Rafle matinale, Paris Austerlitz

Mardi 11 septembre, 7h56, une dizaine de policiers en civil font le pied de grue sur le quai 21 de la gare d’Austerlitz où le train en provenance de Briançon ne tarde pas à arriver ; six camarades exilé.e.s sont raflé.e.s.

On remet ça ce week-end, soyons nombreu.x.ses à 7h20 sur le parvis de la gare côté Seine samedi et dimanche !
  • Trois jours sans PAF, faisons que ça dure !

    Ça fait maintenant trois jours que la police aux frontières n’est pas venue pour le train en provenance de Briançon, notre présence est donc efficace ! Des tracts sont distribués à la sortie du train, afin d’informer les voyageurs-euses. C’est aussi l’occasion de discuter avec certain-e-s. Ce week-end, continuons à venir nombreux-ses, et continuons à être présent-e-s dans les prochaines semaines pour éviter de nouvelles rafles !
    N’hésitez pas à venir nous rejoindre devant le parvis de la gare d’Austerlitz côté Seine à 7h20 !

  • Nouvelle présence dissuasive, on remet ça demain !

    JPEG - 59.4 ko

    De nouveau, la police aux frontières ne s’est pas pointée ce matin à l’arrivée du train de Briançon. On suppose donc que notre présence les dissuade de revenir faire leur sale boulot. Une banderole a été déployée et des tracts distribués à grand renfort de mégaphone ! Plusieurs travailleurs-ses de la gare sont également venu.e.s témoigner de leur soutien.
    Continuons de nous opposer aux rafles, rejoignez-nous nombreux-ses demain vendredi 14 sur le parvis de la gare d’Austerlitz côté Seine à 7h20 !

  • Pas de flics ce matin, nouveau rendez-vous demain !

    Ce mercredi 12, on était bien présent.e.s pour contrer les rafles quasi quotidiennes qui ont lieu à gare d’Austerlitz ! Contrairement à hier (où 6 copain.e.s sans-papiers ont été arrêtés et placés en CRA) pas de présence de la PAF ! Des tracts ont été distribués aux travailleurs.ses de la gare ainsi qu’aux voyageurs.ses pour expliquer notre présence. Demain on recommence, fin des rafles et des déportations !! Soyons nombreu.x.ses demain à 7h20 sur le parvis de la gare côté Seine !

Gare d’Austerlitz, 7h56 - Rafle matinale

Le train de nuit en provenance de Briançon s’arrête quai 21. Plusieurs personnes attendent déjà son arrivée. Il faut peu de temps pour que les brassards fluos s’affichent sur les bras, “police”.

Celles et ceux qui passent la frontière franco-italienne à Briançon sont nombreux.ses à voyager en direction de Paris, pour y rejoindre famille, amis, ou simplement continuer leur route. Leur arrivée gare d’Austerlitz n’est un secret pour personne : la surveillance policière des “indésirables” à la frontière et sur le territoire est à l’origine de la mise en place d’un dispositif de contrôle accru dans les “hubs” parisiens (aéroports, gares, transports en commun).
Si lesdits contrôles ont toujours existé, cela fait maintenant plusieurs semaines qu’ils deviennent systématiques. Ce matin, une vingtaine d’exilé.e.s descendent du train, évidemment les flics sont là, à l’extérieur de la gare (un panier à salade, deux camionnettes de police), et à l’intérieur, tous en civil. Six d’entre eux ont été arrêtés, fouillés au corps et embarqués. “Je ne fais que mon travail madame”, bien sûr.
Racisme d’État, racisme policier, encore et toujours ; sur le quai, c’est simple, on ne contrôle que les Noirs. A cet horaire, dans cette gare, sur ce quai, ces pratiques de contrôle ciblent uniquement les personnes identifiées comme “migrantes”.
La frontière n’est pas une ligne, la frontière est partout où les dispositifs d’identification et de coercition sont implantés. Elle définit et discrimine celles et ceux dont la présence n’est pas reconnue légitime sur le territoire. Les arrestations de ce matin, comme celles d’hier, et celles de demain, sont synonymes d’enfermement, dans la majorité des cas en centre de rétention, et, donc, de déportation, vers l’Italie ou le pays d’origine.

Contre les rafles, contres la traque raciste aux sans-papiers, contre les C.R.A, contre la politique frontalière des États européens, mobilisons-nous !
Appel à soutien demain matin, le 12 septembre, 7h20, gare d’Austerlitz

Pour s’organiser, contact : groschatroux@protonmail.com

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}