Mouvement de grève et d’occupation au lycée Jean Renoir de Bondy

Depuis près d’un mois, la cité scolaire Jean Renoir de Bondy est en lutte. Elle s’est pour l’instant confrontée au mépris des bureaucrates de l’inspection académique et du rectorat de Créteil. Et ce malgré 5 semaines de mobilisation.

Jean Renoir est considéré comme un « bon » établissement par les médias car il a ce que l’on appelle une bonne valeur ajoutée. La Valeur Ajoutée de l’éducation nationale correspond à la différence entre le taux effectif de réussite au bac et le taux attendu compte tenu des caractéristiques socio-démographiques des élèves.

Dans Le parisien du 4 avril Il est considéré comme un « lycée performant ». La classe !

Taux de réussite au Bac : 84% | Valeur ajoutée : +8
Taux d’accès de Seconde au Bac : 70% | Valeur ajoutée : +8
Palmarès des Lycées du Parisien : 10e lycée du département

Imaginez vous donc les moyens qu’il faut déployer pour obtenir satisfaction quand on est un « mauvais lycée » !

Nos revendications pour le lycée :

  • création d’une classe de 1èreS
  • pas de classe mixte 1èreES/S
  • aucune classe de série technologique à 35
  • *dédoublement de l’accompagnement personnalisé en 2de
  • 25-30h supplémentaires* afin de poursuivre correctement les projets de l’établissement (atelier Sc. Po (convention ZEP), atelier théâtre, atelier ciné, ...) et d’assurer des devoirs surveillés et des oraux type bac tout au long de l’année.

Résumé de nos actions depuis le 4 mars :

  • 5 jours de grève dont le dernier le 24 mars a été massivement suivi :
Word - 30 ko
Communiqué de presse du 24 mars
  • 2 blocus par les lycéens (suivi d’une manifestation sauvage des lycéens jusqu’à la mairie de Bondy où ils ont obtenu un entretien d’1h avec la maire PS, Thomassin, qui accepté de leur fournir un car pour la première manifestation jusqu’au rectorat),
  • 2 jours d’école déserte (très suivi)
  • 3 manifestations :
  • 1 jusqu’à l’inspection académique de Bobigny avec 40 profs et 150-200 élèves (suivie d’un entretien avec une responsable)
    JPEG - 2.1 Mo
    Devant l’inspection académique le 6 mars
  • 2 jusqu’au rectorat (à plus d’1h de transport depuis le lycée) avec entre 200 et 300 élèves, environ 30 profs et une dizaine de parents d’élèves.
    JPEG - 5.4 Mo
    En route vers le rectorat le 10 mars
  • 2 entretiens au rectorat :
  • 1 avant le début de la mobilisation
  • 1 lors de la première manifestation
  • 1 RDV au ministère avec des conseillers du cabinet du ministre par l’intervention de la maire de Bondy et de Claude Bartolone (député de la Seine Saint Denis)
  • 1sit-in des professeurs et élèves dans le bâtiment administratif
    JPEG - 4.2 Mo
    Organisation d’un sit In dans le lycée par les profs et les élèves
  • 3 nuits d’occupation

Communiqué interne au lycée annonçant l’occupation nocturne du Lycée.
Occupation nocturne du lycée Jean Renoir

Occupation nocturne du lycée Jean Renoir
Poussés à bout, face à un dialogue inexistant, en dépit de l’inventivité et de la ténacité dont nous avons fait preuve trois semaines durant, nous, personnels de la cité scolaire Jean Renoir, n’avons eu d’autre recours que d’occuper nos propres locaux la nuit.
Depuis l’annonce des moyens alloués à l’établissement pour l’année 2014-2015, dont la baisse alarmante a indigné l’ensemble des enseignants, élèves et parents, nous sollicitons sans cesse et en vain une réelle négociation et nous n’avons pu, au mieux, qu’exposer nos requêtes. En effet, il semble que faute d’arguments autres qu’économiques, l’administration académique préfère ignorer nos revendications et laisser pourrir la situation.

Un total de 5 semaines de mobilisation !

Pour suivre le mouvement :
http://blogs.mediapart.fr/blog/kaco

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}