Interdiction de manifester : 58 personnes balancées au procureur par la préfecture

Mise à jour : 24 novembre à 14h50 : Les premières convocations viennent de tomber

58 personnes ayant bravé l’interdiction de manifester à Paris, dimanche, en défilant en soutien aux migrants et contre l’état d’urgence ont vu leur identité transmise au procureur de la République par la préfecture de police de Paris.

source mass média

Après les arrestations en manif’, les nasses policières, la post-répression ! Déçue que ses flics se soient faits déborder par les manifestants malgré les gaz et les coups de tonfa, la préfecture de police va se plaindre chez le procureur.

Comment a-t-elle « identifé » les manifestant.es ? Contrôles d’identité autour de Bastille et de République ? Croisement entre la vido-surveillance et des fichiers ? Croisement avec les images qui circulent sur le web ? On ne peut que recommander aux journalistes amateurs ou professionels de flouter les visages des personnes qui manifestent. Particulièrement en ces temps d’état d’urgence. La préfecture de Paris n’a t-elle pas mieux à faire que de criminaliser des manifestant.es ?

Comme quoi, il est toujours mieux de sortir couvert !

Deux récits de cette manifestation :

L’appel à la manif :

Mots-clefs : répression | manifestation | police

Un retour ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

À lire également...