Farce doit rester à la justice. Journée de rencontres et débats

Dans un contexte où l’État tente d’asphyxier toute forme d’action politique qui se joue en dehors du cadre institutionnel des partis par le biais d’une justice trop souvent supplétive de la police, une journée de rencontres et de débats sur la justice est proposée à la Bourse du travail de Saint-Denis le 25 mars.

Des intervenants analyseront l’ordinaire de la justice comme forme de l’exception permanente. Des inculpés viendront témoigner : pourquoi et comment la justice a-t-elle voulu régler leur cas ?

Il sera question d’un travail généalogique sur la justice pénale.

Il sera question des formes de contrôle exercées sur les personnes étrangères grâce à une législation ubuesque, alliée indéfectible des brutalités policières et des nouvelles formes concentrationnaires.

Il sera question du traitement judiciaire des violences policières dont les pauvres et les racisé-e-s sont toujours les cibles privilégiées.

Il sera question de la pénalisation croissante des pratiques syndicales. Alors qu’on nous rétorque que l’État – et ses institutions – sont un moindre mal, nous réfléchirons à d’autres formes de régulation des conflits, comme celles existantes dans des communautés ayant acquis une autonomie politique (au Chiapas), et aux formes historiques des justices sans État.

Enfin, il sera question des manières de penser et de pratiquer les luttes politiques inventées par des femmes en dehors de l’invocation du droit…

Programme complet
http://chasseauxdrh.com/

P.-S.

Farce doit rester à la justice
La violence quotidienne d’une institution
25 mars, de 10h à 19h
Bourse du travail de Saint-Denis
9-11 rue Génin,
Métro Porte de Paris

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}