Infos locales

Répression - prisons

Contre la construction d’une nouvelle prison en Seine-Saint-Denis, perturbation de l’enquête publique

Mardi 22 septembre à 19h, on s'est donné rendez-vous à une douzaine pour se rendre dans une salle polyvalente de Villepinte où se tenait la réunion publique de présentation du projet de construction d'une prison sur les communes de Villepinte et de Tremblay en France. Le projet sur le papier consiste à joindre à la maison d'arrêt déjà existante 20 hectares de plus et au moins 700 nouvelles places.

Ecologie - Nucléaire

Implantons la résistance - Camp Climat

Nous avons marché pour le climat, fait la grève, occupé des centres commerciaux, des places, pénétrés dans les sièges sociaux d’entreprises immondes. Friday For Future, Italie 2, Châtelet, Black Rock. Nous sommes las.sses d’attendre de la part de l’État et des capitalistes une vie moins morne et moins révoltante. Ils ne changeront pas. La suite du monde doit s’organiser sans et contre eux. Nous comptons donc occuper une place et les rues adjacentes à partir du samedi 26 septembre, date mondiale de la mobilisation climat.

Répression - prisons

Didier Lallement, le préfet de police qui se prend pour un Maréchal

Dans un article d'avril 2020 Desarmons-les ! fait le portrait du préfet de Police de Paris. Hormis le fait que depuis Lallement a de nouveau survécu à un remaniement ministériel et à un large mouvement de préfets, l'article n'a pas pris une ride. « [Le type fait des pieds et des mains pour incarner l’ordre et la précision, et, quand il l’ouvre, c’est pour tirer de travers ». Le type en question, c’est Didier Lallement, préfet de police de Paris depuis mars 2019. Et l’auteur de cette petite phrase (Le Canard enchainé, 8/04/20) n’est autre que le Premier ministre Édouard Philippe. À l’origine, la fameuse sortie de Lallement, le 3 avril, devant les caméras de télé à propos des personnes en réanimation pour cause de covid-19 : « Ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, ceux qu’on trouve dans les réanimations, ce sont ceux qui, au début du confinement, ne l’ont pas respecté, c’est très simple, il y a une corrélation très simple. »

Urbanisme - Transport

Grand Paris Express, non à la ligne 18 aérienne et à la ligne 17 Nord du triangle de Gonesse !

La ligne 17 Nord et la ligne 18 de Palaiseau à Versailles du Grand Paris Express ont un point commun qui tient en 4 lettres : GPII, Grands Projets Inutiles Imposés. Des gares en plein champ, inutiles actuellement et niant les alternatives de transports en commun proposées. Ces gares seront créées pour l'urbanisation et la bétonisation programmées de nos greniers agricoles du Nord et du Sud de Paris. Défendons nos terres nourricières ! Pas de métro dans les champs !

Santé - Soins

C’est parti : Récit subjectif d’une rentrée particulière dans une classe du nord de Paris

À l'heure où Blanquer claironne que la rentrée se passe très bien, où Olivier Véran annonce que les conditions pour fermer des classes (et donc freiner la propagation du virus) seront plus drastiques,voici un témoignage d'une instit du nord est parisien paru sur le site « Questions de classes ». Dans ce secteur populaire de Paris, de nombreuses classes sont fermées depuis le début de l'année et les cas de covid 19 avérés se multiplient dans un silence assourdissant ; Pas de vague pour la seconde vague, telle pourrait être la devise de l'Education Nationale. Il ne tient qu'aux personnels, parents et élèves que cela change !

Ecologie - Nucléaire

25-27 Septembre - 1re édition du festival « Plein champ » à Villetaneuse

Le Festival Plein Champ arrive, avec sa programmation inédite, mêlant cinéma et écologie urbaine. Concentrée sur 3 jours, le temps du week-end des 25, 26 et 27 septembre 2020, au sein d’espaces dédiés à l’agro-écologie à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis), la première édition de ce festival explore la thématique « Les usages collectifs de la terre dans nos quartiers » et les nombreuses questions qu’elle soulève.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 337 |

Suivre tous les articles "Infos locales"