Infos locales

Genre - Féminisme

Communiqué pour un 8 Mars politique et révolté

Vendredi 8 Mars, collectifs et autonomes s'organisent pour une marche de nuit à l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes. Cette journée a trop de fois été instrumentalisée par des féministes universalistes et institutionnelles qui reproduisent des schémas de discrimination racistes et stigmatisants. Aujourd'hui comme d'autres années, initiée par le« collectif un 8 Mars pour toutes », nous appelons à une marche de nuit politique, inclusive et révoltée en mixité choisie (sans mec-cisgenre).

Genre - Féminisme

La place des femmes dans le projet politique de l’extrême-droite.

Quelle est la place des femmes dans le projet politique de l'extrême-droite ?À voir l'inquiétante montée des mouvements d'extrême droite à travers le monde, c'est une question que l'on peut légitimement se poser. En effet, les droits des femmes sont font l'objet d'une offensive intranionale des réactionnaires de tous bords : remise en cause du droit à l'avortement, réassignation des femmes à une place de mère/épouse etc.

Genre - Féminisme

Projection-débat : sur l’origine de Stonewall et de la Pride

Contrairement à ce que laissent penser les actuelles Marches des Fiertés ou des films comme Stonewall (2015), la première Pride était bel et bien une émeute contre la répression policière et elle a d’abord été initiée par des personnes trans non blanches, dont Marsha P. Johnson. A l’occasion de la sortie en France du court-métrage Happy Birthday, Marsha ! de Reina Gossett et Sasha Wortzel (2018, 14 min), nous souhaitons rappeler les origines historiques de la Pride. Le texte qui suit a été écrit par le collectif queer brestois Les Cagoules Roses et lu pendant la Pride 2018 (il est publié avec leur accord). Projection-cantine-discussion à la Dyoniversité le 11 janvier !

Genre - Féminisme

Inter-Fac Autonome Féministe

Les problèmes liés au sexisme, et les questions liées aux féminismes sont présentes partout au sein de nos facultés. Les occupations du printemps dernier, dans les facs parisiennes et non-parisiennes, ont fait resurgir l'importance de ces questions et la nécessité de toujours les réactualiser, au sein de nos facs, dans les milieux militants et au-delà. Il en est ressorti le constat partagé que l'invisibilisation de ces luttes ne faisait que nous affaiblir et que leur repolitisation devait être central pour tou·te·s.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Suivre tous les articles "Infos locales"