Infos locales

Antifascisme

Florian Rouanet : « Antisémitisme, j’écris ton nom »

Dans la nuit du 16 au 17 mars 2015, des inscriptions antisémites ont été tracées à la bombe rue Voltaire dans le XIe arrondissement de Paris : au niveau du n°13, « je suis anti-sémite » et sur la chaussée, « Juif(s) je te hais », accompagné d’une croix gammée. Le lieu n’est pas choisi au hasard : non seulement il s’agit d’un quartier où vit une importante communauté juive, mais la rue Voltaire est également l’adresse du CICP, qui accueille entre autres des initiatives de soutien à la Palestine. Le lieu a souvent été la cible d’attaques de la Ligue de Défense Juive, un groupe d’extrême droite qui considère comme « antisémite » quiconque dénonce la politique coloniale d’Israël. Alors, une provocation de la LDJ ? La réalité semble plus simple : c’est bien un antisémite qui a fait le coup ! Et il n’en est pas à son premier coup d’essai…

Antifascisme

L’apartheid israélien s’invite à Sciences Po !

Le 9 mars dernier, la présidence de Paris 8 tentait (...) d’empêcher une conférence-débat portant sur le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) (...). L’université Paris 1 (...) [interdit] la tenue d’une conférence le 26 mars à laquelle devait participer un ancien conseiller du président Mandela, sur la base de motifs administratifs fallacieux. Alors que toute critique radicale de la politique israélienne est menacée de censure (...) , Sciences Po autorise la tenue d’une conférence propagande qui, (...) normalise la politique criminelle de l’État israélien contre les Palestiniens.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

Suivre tous les articles "Infos locales"