Infos locales

Résistances et solidarités internationales

En pensée avec les prisonniers anarchistes en Biélorussie et ailleurs !

Le 29 août 2020, à Paris, nous avons craqué des fumis, déployé des banderoles et fait une photo en réponse à l’appel à solidarité de l’ABC Belarus. Cette initiative fait suite aux rébellions contre le gouvernement, la dictature et l’emprisonnement des compagnons anarchistes en Biélorussie. Ces derniers jours, après l’appel à solidarité de l’ABC Belarus (lien), des actions ont fleuri les pages d’information habituelles : les ambassades et consulats biélorusses ont pris cher, à Paris (lien). À notre tour, le (...)

Résistances et solidarités internationales

Réunion et repas de solidarité organisés par la campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah

Depuis 2015, en septembre, nous avions l’habitude de nous retrouver à la fête de l’Humanité et d’exiger la libération de notre camarade Georges Abdallah notamment lors d’une manifestation organisée par la Campagne unitaire. Cette année, le contexte sanitaire très particulier modifie les choses. Il nous a semblé cependant important – au vu du contexte actuel – de profiter de ce week-end où beaucoup d’entre nous serons peut-être à Paris pour que nous puissions nous réunir sur un temps de discussion et d’échanges et pour partager un repas solidaire libano-marocain.

Résistances et solidarités internationales

Il faut qu’il signe ! Faisons plier l’Etat français !

« Il faut qu’il signe ! ». Telle est la dernière injonction de l’État français, lancée à la volée par le président français, le 6 août 2020 à Beyrouth, en réponse aux cris de tous ceux qui sur son passage scandaient, une fois de plus, l’exigence légitime de la libération de Georges Abdallah. « Il faut qu’il signe ! », le tout mimé d’un geste de la main et puis plus rien : un détournement de tête et un pas qui s’accélère pour reprendre sa mascarade du jour : celle de l’homme providentiel venu rassurer et garantir la reconstruction d’un Liban terrassé. Le dossier est cette fois mieux travaillé : fini la perplexité de façade montrée à Tunis, quand lors d’un précédent bain de foule, Emmanuel Macron avait semblé découvrir le nom même de Georges Abdallah ; désormais, la réponse est toute trouvée et savamment préparée : « il faut qu’il signe ! ».

Résistances et solidarités internationales

Christophe Colomb doit disparaître de nos rues !

En fin de semaine à Ivry-sur-Seine, la rue Christophe Colomb a été visitée. Un jet de peinture, couleur sang, a recouvert l'écriteau, tandis qu'un autre faisait son apparition : « rue de la lutte pour l'indépendance des peuples colonisés ». De grands portraits noir et blanc de femmes symboles de la lutte contre la colonisation ont été collées au son d'une magnifique chanson, Maldicion de la malinche, de Amparo Ochoa.

Résistances et solidarités internationales

La résistance est un droit ! Liberté pour tous les prisonniers palestiniens !

Liberté pour tous les prisonniers palestiniens ! La résistance est un droit ! Liberté pour Ahmad Sa’adat ! Liberté pour Georges Abdallah ! En ce 17 avril, institué depuis 1974, « Journée du prisonnier palestinien », la campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah réaffirme l’impérieuse nécessité de libérer tous les prisonniers et prisonnières politiques révolutionnaires du monde et en particulier d’imposer la libération de tous les prisonniers palestiniens – symboles vivants, dans les geôles de (...)

Résistances et solidarités internationales

Repas solidaire pour la libération de Georges Abdallah

Vendredi 28 février 2020, à Paris, au local de la librairie L'Emancipation (8 impasse Crozatier - 75012 Paris), à partir de 19h. Projet collectif réunissant tous les soutiens à Georges Abdallah, autour d'un repas solidaire participatif, pour réfléchir tous ensemble à des actions permettant d'établir le rapport de force favorable à sa libération et pour écrire à notre camarade notre soutien et notre solidarité inconditionnelle.

Résistances et solidarités internationales

Réquisitions des travailleurs, débrayages, blocages : la grève fait déborder les poubelles de Paris et de la banlieue

Ce samedi, l'État a réquisitionné des salarié·e·s des sites de traitement des déchets d'Ivry et de Saint-Ouen. Mais les grèves et blocages ont amplifié la situation : plus de 1 000 tonnes de déchets s'entassent dans les rues de Paris et certaines villes de Seine–Saint-Denis ont arrêté la collecte.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 26 |

Suivre tous les articles "Infos locales"