Infos locales

Expression - Contre culture

L’imprimerie La Taqueuse cherche un lieu !

La Taqueuse est un collectif réuni depuis quelques années autour d’une presse offset à Montreuil. Nous imprimons sur divers formats pour des collectifs ou des individu.e.s portant des idées issues de l’autonomie, de l’anarchisme ou du communisme libertaire, et ayant une pratique de lutte autonome et anti-autoritaire. Le 30 juin, les condos devront rendre les clefs, et nous n'avons toujours pas trouvé de lieu abordable et pérenne dans lequel nous pourrions déplacer l'imprimerie, alors on jette une bouteille à la mer !

Répression - prisons

Intensifions la campagne de demande de liberation de notre camarade Georges Abdallah !

Chers amis, chers camarades, Le 25 mars 2020, Nicole Belloubet, ministre de la Justice, annonçait que décision était prise avec le gouvernement, au vu de la crise sanitaire engendrée par la pandémie, de libérer de façon anticipée plusieurs milliers de détenus en fin de peine. Depuis lors, nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour exiger une fois de plus la libération de notre camarade Georges Abdallah : on ne compte plus les lettres adressées, en ce sens, à la garde des Sceaux par les collectifs et (...)

Migrations - sans-papiers

Assemblée publique contre les CRA

Après la période de confinement, on recommence les réunions publiques contre les prisons pour sans-papiers (CRA) et contre les collabos qui les font fonctionner, pour soutenir les luttes des prisonnier·ère·s et pour la liberté de tou·te·s ! La prochaine réunion est mercredi, 19h30, aux Condos (Montreuil). Les prisons pour sans-papiers doivent être fermées, partout et pour toujours ! Venons nombreuses et nombreux, que l’on connaisse bien ou pas du tout la situation dans les CRA, et construisons la (...)

Salariat - précariat

Finissons-en avec le capitalisme. Construisons l’autonomie.

Avant le confinement, des feux s‘allumaient déjà aux quatre coins du monde et la crise sanitaire n’a fait qu’exacerber nos colères. On nous promet un monde nouveau, mais nous savons parfaitement que rien ne va changer : ce sera le monde d’avant, les masques en plus. Tout indique même que les choses vont empirer. Nos vies seront toujours plus précaires, le travail remplira toujours plus notre quotidien, et les flics seront toujours plus puissants.

Répression - prisons

Meurtres et mensonges d’État : la police française a tué au moins 12 personnes durant le confinement

Durant ces 2 mois de confinement, si un certain nombre de violences policières ont pu être dénoncées grâce aux images et aux révoltes dans les quartiers populaires et mises en lumière dans les médias, les morts liées aux interventions de la police sont restées dans l'angle mort. Malgré un article publié le 20 avril sur cette situation, largement relayé et suivi de tribune, aucun média national n'a titré sur ces morts. À la fin de ce confinement, ce sont 12 personnes qui sont mortes à cause de la police. À ce rythme, personne ne peut continuer à parler de bavures isolées. Il s'agit de meurtres systémiques validés par l'État français. Le site Rebellyon.info a publié un recensement de ces violences commises par la police pendant le confinement.

Répression - prisons

18 mai - Du bruit pour les prisonnier·ère·s

ISOLÉES, MAIS PAS OUBLIÉES ! Le 18 mai, 2 mois après l’interdiction des parloirs, montrons aux personnes privées de liberté que même si elles sont isolées, on ne les oublie pas. Banderoles, pancartes, convois de voitures ou de vélos, tapage de casseroles, rassemblements par grappes de 10 (ou plus), du bruit dans la rue, en bas de chez nous, à nos fenêtres à 20h18 !! Toute initiative est bienvenue.

Contrôle social

Vote de l’état d’urgence | Lettre ouverte aux 577 députés et 348 sénateurs

Alors qu'avec le prolongement de l'état d'urgence, l'exécutif a donné au Sénat et à l'Assemblée nationale un os à ronger, pour les sortir du coma, en les associant pleinement à ce qui s'apparente de plus en plus à une dictature, il nous a semblé important de les interpeler directement et individuellement. Nous n'en attendons rien si ce n'est de replacer le prolongement à venir de cet état d'urgence dans la longue lignée des hauts faits du personnel politique.

Migrations - sans-papiers

Feux de cellules et vol charter : des nouvelles de la prison pour sans-papiers du Mesnil-Amelot

Des prisonniers enfermés au Mesnil-Amelot continuent de faire sortir régulièrement des nouvelles. Le Mesnil, c’est la plus grosse prison pour sans-papier de France, à côté de l’aéroport Charles de Gaulle avec plus de 240 places pour enfermer les étranger·ère·s. C’est aussi la seule prison pour étrangères en Île-de-France où la préfecture peut enfermer des femmes et des enfants.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 330 |

Suivre tous les articles "Infos locales"