histoire des luttes

Mémoire

Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : « ici on noie les Algériens ! »

Ce jour-là, des dizaines d’Algériens ont été noyés dans la Seine ou massacrés par la police française à Paris. C’est un devoir de justice de ne pas l’oublier. Le 17 octobre 1961 alors que la guerre d’Algérie touche à sa fin, le FLN appelle à une manifestation pacifique dans les rues de Paris pour dénoncer le couvre-feu raciste imposé quelques jours plus tôt aux Algériens et par extension à tous les Maghrébins (obligation d’être sans cesse isolé, et interdiction aux travailleurs algériens de sortir de 20h30 à 5h30, les cafés tenus par des musulmans doivent fermer à 19h...). Cette manifestation rassemble environ 30.000 personnes.

À lire ailleurs

Modes de luttes - Appel à renseigner nos pratiques [1/3]

Le but de ce texte est de poser, au départ pour moi-même et dans un sens pratique, les façons d’agir utilisées actuellement, afin de me positionner dans cette période d’agitation sociale. De ça, un début, très modeste, de synthèse des mode de lutte de la séquence actuelle est née. Cette idée part du constat que certains opprimé.e.s cherchent quasiment continuellement à combattre le système qui les oppriment par les moyens qu’iels ont à leurs dispositions et qu’iels créent collectivement. Toutefois, nous sommes souvent bloqué.e.s avant d’agir, que faire, comment agir, quelle forme d’action pour quel but... ? Quels moyens d’action ont fonctionné, selon quels critères, quelles sont leurs limites … ? J’ai donc mis sur papier les pratiques de camarades qui m’ont paru pertinente, tout en laissant le texte le plus accessible possible afin qu’il puisse servir à un maximum de personnes différentes. Les analyses posées ici, pour vraiment trouver leurs sens, devront être en permanence réactualisées, affinées, réorganisées et enrichies par d’autres points de vue, vivant d’autres réalités (le mien étant homme petit-bourgeois blanc cis hétéro d’affinité marxiste libertaire).

Mémoire

Auguste Vaillant : anarchiste, lanceur de bombe et… astronome !

Le 9 décembre 1893, une bombe explose au beau milieu de l'hémicycle de l'Assemblée nationale. L'auteur de l'attentat, l'anarchiste Auguste Vaillant, est rapidement arrêté. Quelques semaines plus tard, le 5 février 1894, après un procès expéditif et malgré une mobilisation en faveur de sa grâce, il est guillotiné. Devenu par la suite une icône de cette période de la « propagande par le fait », durant laquelle le mouvement anarchiste international multipliait les actions violentes, un aspect particulier de la personnalité de Vaillant a vite été oublié : sa passion pour l'astronomie !

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 18 |

Suivre tous les articles "histoire des luttes"