ZAD à l’école !

L’école est aussi une « zone à défendre ». Luttes sociales, éducatives et pédagogiques sont indissociables. Un salon des livres et revues et surtout des tables rondes, des rencontres et des débats avec des auteurs, autour des luttes pour une éducation émancipatrice et une société égalitaire

Samedi 28 mars CICP, 21ter rue Voltaire Paris

  • Salon livres & revues - Forums
  • Tables rondes - Débats -

• De 13 h 30 à 14 h 30

Table ronde n° 1 : École et luttes sociales

Quand la misère frappe aux portes de l’école, que ce sont nos élèves qui sont concernés… Comment fait-on ? Cette question s’est posée récemment à Bobigny, avec les Roms des Coquetiers : Véronique Decker, nous en parlera ; à Lyon, des écoles ont hébergé des familles de réfugiés à la rue, initiant une pression payante sur les pouvoirs publics ; dans des quartiers populaires de Paris, des lycéens isolés étrangers ont pu, grâce à des actions diverses, trouver un hébergement. Au-delà du récit, comment organiser la défense sociale des plus démunis, les faire bénéficier du soutien le plus large dans les écoles, organiser une inlassable pression sur les autorités, sans complaisance ni verbalisme ? Comment lutter dans la durée ?

• De 14 h 45 à 15 h 45

Rencontre - débat avec Nico Hirtt :

Éducation et marchés

Les deux systèmes éducatifs belges (néerlandophone et francophone) figurent depuis longtemps parmi les plus inégalitaires au monde. Récemment, la France est venue les rejoindre dans ce triste palmarès. Nico Hirtt, chercheur au service d’étude de l’association belge Aped, étudie depuis deux décennies les mécanismes responsables de cette situation : quasi-marchés scolaires, sélection précoce, déficit d’encadrement. Il nous présentera les résultats de ces recherches et les pistes proposées par l’Aped pour construire « l’école commune ».

• De 16 h à 17 h 30

Table ronde n° 2 : L’école des réactionnaires

Laurence De Cock, Ugo Palheta et Grégory Chambat, tous trois signataires d’une tribune remarquée contre l’école des réac-publicains à l’automne dernier, viendront présenter ce courant, son histoire et ses objectifs, mais aussi avancer des pistes pour reconstruire un discours et des pratiques émancipatrices.

• De 17 h 45 à 19 h

Rencontre - débat avec Nicolas Jounin, auteur

de Voyage de classes (La Découverte, 2014)

« Contre l’ordre établi du savoir, ma préférence va aux enseignements qui permettent de voir et sentir qu’on a affaire à un champ de batailles où il faut prendre parti et s’engager. » Trois années de suite, Nicolas Jounin a donc initié ses étudiants de l’université de Saint-Denis aux enjeux de l’enquête sociologique en se rendant sur le « terrain » dans le très bourgeois 8e arrondissement de Paris. Nicolas Jounin viendra échanger sur les enjeux tant politiques que pédagogiques de sa démarche.

De 13 h à 19 h

  • Livres et revues pédagogiques, syndicales et sociales
    avec la présence de N’Autre école, Questions de classe(s), Dialogue, Émancipation,
    Le Nouvel Éducateur, etc., Les éditions de l’Icem, de l’AFL, du GFEN, Libertalia, etc.
    Avec la participation de la librairie Quilombo et les tables des organisateurs.
  • Un espace Forum
    Tout au long de l’après-midi, les participants pourront proposer des thèmes d’échanges et de réflexions dans l’espace Forum.

Organisé par : AFL / CGT éducation 93 / CNT éducation / CNT-SO éducation / Émancipation / GFEN Ile-de-France / N’Autre école / Questions de classe(s) / Sud éducation

Mots-clefs : éducation populaire
Localisation : 11e arrondissement

À lire également...