Yvelines et Essonne : les éboueurs du SIOM continuent de se battre contre le lockout patronal et la baisse des salaires

Depuis le 1er novembre, les travailleurs du SIOM n’assurent plus le ramassage des ordures de 21 communes. Après une journée de grève, leur patron, la SEPUR, a confisqué matériel et véhicules tant qu’ils ne signeront pas leur nouveau contrat de travail. Contrat qui prévoie une baisse allant jusqu’à 500€ de leur salaire.

Au mois de novembre, leur fiche de salaire affichait zéro euro. Prise de parole lors d’un rassemblement devant le siège de la SIOM.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}