20 décembre : Soirée de soutien à Loïc Citation et aux inculpé-e-s du G20 de Hambourg !

Jeudi 20 décembre aura lieu une soirée de soutien à Loic Citation, militant anarchiste détenu en Allemagne suite à une extradition dans le cadre d’une enquète sur la mobilisation contre le G20 en Juillet 2017.

Pour le procès de l’action d’Elbchaussée : retrouvons-nous !

Jeudi 20 décembre à l’Écharde (19 rue Garibaldi, Montreuil)
Discussion, bar, infokiosques, chorale et soirée !
Auberge espagnole, ramenez un plat à partager !
18h30 – 20h : discussion
20h : chorales
21h - minuit : soirée
En soutien aux frais de cantinage et de défense de Loïc

En réponse à l’appel à rassemblements émanant du « Comité Transfrontalier » (https://manif-est.info/Des-nouvelles-de-Loic-Citation-G20-de-Hambourg-860.html)

Mardi 18 décembre commencera à Hambourg le procès de 5 personnes arrêtées dans le cadre de l’énorme traque européenne post-G20. L’État allemand veut faire payer quelques personnes pour les milliers de rebelles qui ont convergé dans la ville portuaire en juillet 2017 pour ne pas laisser Trump et consorts se réunir en paix. Il veut aussi se venger de l’affront subi parce que le dispositif policier massif prévu pour sécuriser le contre-sommet a été largement débordé – à Schantze, à Elbchaussee, et dans d’autres manifestations de ce contre-sommet.

Le procès qui s’ouvre est un nouveau chapitre de cette répression massive – soixantaine de perquisitions dont certaines dans cinq pays européens, appel à délation public, 3500 procédures ouvertes, fermeture de la plateforme de médias libres Indymedia Linksunten, etc. Il cible des personnes à qui il est reproché d’avoir participé à l’action d’Elbchaussee le 7 juillet 2017 : une balade matinale de plusieurs centaines de rebelles tout de noir vêtu-e-s, où voitures et vitrines de ce quartier bourgeois ont été saccagées.

JPEG - 1.4 Mo

Prévu pour durer plus de 30 jours et s’étaler sur 5 mois, ce procès s’annonce retentissant. Parce que cette promenade de bon matin est perçue comme le pire affront subi par les organisateurs du G20. Parce que les moyens policiers déployés depuis un an et demi ont été massifs (appel à délation, vagues de perquisitions coordonnées dans plusieurs pays, surveillance massivee) et qu’ils appellent des résultats. Parce que les termes de l’accusation tentent d’éluder le contenu politique des protestations pour laisser croire à une « bande criminelle organisée ».

Parmi ces 5 personnes, il y a notre ami et compagnon Loïc Citation, arrêté à Nancy le 19 août dernier après avoir été en cavale pendant plus de 2 mois pour refuser de se soumettre à un mandat d’arrêt européen. Enfermé d’abord à la maison d’arrêt de Nancy, il a été extradé le 6 octobre dans la prison de Hambourg où il restera au moins jusqu’à la fin du procès. Placé dans le « quartier des étrangers » - où les matons parlent uniquement allemand - il a pu obtenir ses premiers vêtements 25 jours après son arrivée, un mois et demi pour obtenir quelques livres…

Quatre autres accusés comparaîtront : deux étaient mineurs au moment des faits, et n’ont pas été incarcérés pour l’instant. Quand aux deux autres, ils ont été libérés après 6 mois de détention préventive… mais deux heures plus tard le parquet faisait appel, lequel a confirmé le maintien en détention : ils sont donc toujours derrière les barreaux.

Par ailleurs, les accusés étant jeunes (moins de 25 ans), il y a un fort risque que la Cour décide de faire son sale travail à huis clos. Pourtant, ni les principaux concernés ni leurs avocats ni même le procureur ne souhaitent un tel dispositif. L’audience du 18 décembre sera d’abord consacrée à trancher cette question technique. Il est donc possible que ce soit là la seule occasion de voir nos amis et compagnons et de leur manifester notre soutien.

Quoiqu’il en soit, il ne fait plus aucun doute que ce procès sera celui de tous les "troubles" survenus dans la cité portuaire à l’occasion de la réunion de tous les puissants de cette planète. Quelques personnes, à qui on reproche principalement d’avoir été présentes à cette action, risquent aujourd’hui de lourdes peines mais c’est l’ensemble de nos mouvements qui sont attaqués.

L’objectif est clair. Il s’agit de criminaliser toutes les formes de contestation de l’ordre néolibéral, de nous faire passer le goût des sommets internationaux pour qu’enfin les exploiteur.euses de tous poils puissent ripailler en toute sérénité au coeur même de nos villes.

Que ce procès se fasse à huis clos ou en public, il faut qu’il soit partout l’occasion de porter haut et fort notre parole de résistance, celles des personnes inculpées, et de notre ami Loïc aujourd’hui enfermé entre leurs murs. Les seul.es criminel.les que l’on ait vues dans les rues de Hambourg en juillet 2017, ce sont celles et ceux qui se sont réuni.es à nouveaux à Buenos Aires ces jours-ci, qui iront à Davos au mois de janvier et Biarritz l’été prochain. Celles et ceux qui partout s’organisent pour détruire nos vies, planifier nos futurs et administrer le désastre qu’iels s’emploient à accentuer !

Un appel à rassemblement international est lancé pour manifester notre solidarité par-delà les frontières à partir du 18 décembre et tout au long du procès. Plusieurs rassemblements sont déjà prévus : en France à Nancy (19 décembre à la Fac de Lettres), en Allemagne à Hambourg (17 décembre), Freibourg (18 décembre), Francfort (18 décembre) et sans doute Munster et Brême.

Seul.e.s quelques-un.e.s sont enfermé.e.s, mais nous somme tou.te.s visé.e.s !
Liberté pour Loïc et les autres compagnon-ne-s enfermé-e-s !

Pour écrire à Loïc Citation :
Loïc Schneider
UHA Hamburg (Untersuchungshaftanstalt)
Holstenglacis 3
20355 Hamburg

Contact et infos : soutienloic@riseup.net

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}