[Région parisienne] Idée/tuto : comment reverser de l’argent à des caisses de grève... sans perdre de l’argent ?

L’annonce du remboursement du Pass Navigo par Valérie Pécresse, présidente de la région et des transports Île-de-France, peut en effet être utilisée à bon escient !

Valérie Pécresse, présidente de la région et de son autorité organisatrice des transports Île-de-France Mobilités (IDFM), a annoncé que tous les usagers abonnés au Pass Navigo (qui permet de se déplacer dans les transports en commun franciliens) vont se faire dédommager leur abonnement du mois de décembre [1].

Pour en faire la demande, il faut aller à l’adresse mondedommagementnavigo.com, plateforme internet qui sera ouverte à la fin du mois de janvier et saisir son justificatif de paiement ou son numéro de Navigo annuel.

Mieux encore ! Le remboursement sera de 75,20 euros quand bien même votre entreprise prend déjà en charge 50% de votre abonnement ! Et il sera a priori peu probable que l’entreprise daigne vous réclamer le remboursement de ses 50% !

L’idée simple est la suivante : ceci est un appel à reverser en partie ou l’intégralité des 75,20 euros que Pécresse nous offre dans les caisses de grève de la RATP/SNCF !

En 2016, Île-de-France Mobilités (IDFM) comptabilisait 2 629 000 abonnements Navigo (annuel et mensuel).

De fait, le calcul est simple : si 10% des personnes abonnées Navigo reversent les 75,20 euros de leur remboursement, c’est 19,7 millions d’euros qui pourraient ainsi retomber dans les caisses de grève ! [2]

Et si nous partions seulement sur 1% des personnes abonnées Navigo qui reversent les 75,20 euros de leur remboursement, c’est tout de même 1,9 million d’euros qui iraient nourrir les caisses de grève ! [3]

Vive le mécénat de Pécresse !

Note

Pour retrouver une liste des caisses de grève de la région parisienne, voir par ici : https://paris-luttes.info/ancrer-la-lutte-dans-la-duree-13089

Notes

[2262 900 d’abonnés x 75,20 euros = 19,7 millions d’euros

[326 290 d’abonnés x 75,20 euros = 1,9 million d’euros

Localisation : région parisienne

À lire également...