Récit de l’opération "Joue-la comme Pogba"

Mercredi 8 juin au matin, une action de perturbation du train du trophée de l’Euro 2016 a eu lieu. Elle s’est vite transformée en manif sauvage dans la gare du Nord...

Issu des comités d’action qui se réunissent chaque semaine à la Bourse du travail, un groupe a rédigé et diffusé un appel à perturber l’Euro 2016. Pour commencer à relayer cet appel dans les faits, on a eu l’idée d’aller perturber le train du trophée de l’Euro, ouvert ce matin du mercredi 8 juin avec des animations à la con (photo avec le trophée, écoute du tube officiel moisi de David Guetta, quelques images télévisées de compétitions passées et les posters des mascottes des Euros précédents).

Deux RDV matinaux avaient été fixés pour aller discrètement sur cette opération "Joue-la comme Pogba", mais on n’y était pas très nombreux/nombreuses. Il faut dire qu’au même moment, une action "Chasse d’eau" avait lieu devant le domicile de la ministre du Travail Myriam El-Khomri, héhéhé. On a décidé d’aller à gare du Nord quand même, sachant qu’on nous rejoindrait plus tard.

Le train du trophée ouvrant ses portes à 9h, on pensait qu’en arrivant un peu avant 9h30 on serait mêlé-e-s à la foule avec tout plein de gens souhaitant visiter le train... Trop pas ! Y’avait personne ! Donc on a fait genre "on est des badauds-supporters, on vient visiter le train", et il faut dire ce qui est : ça a marché nickel, sauf qu’on était complètement isolé-e-s au milieu des vigiles, des stewards et des cameramen !

On n’a donc pas fait le boucan prévu pour perturber la visite (puisqu’il n’y avait que nous dans cette visite...), mais on a mis des stickers et des tracts un peu partout (en scred’) en se disant que ça serait vu/lu par les prochaines personnes...

On a aussi pris deux petites photos souvenir, à défaut de chourrer la coupe :

JPEG - 42 ko
JPEG - 31 ko

Tout juste sorti-e-s du train, on s’est aperçu que beaucoup de monde était déjà là, devant le quai du train du trophée. Ça diffait l’appel à perturber l’Euro 2016 sous forme de tracts, et on attendait impatiemment l’arrivée des cheminots pour mettre l’ambiance avec eux.

Avant même l’arrivée des cheminots, vers 9h35, le train du trophée de l’Euro a été complètement bloqué... par les CRS ! On se doutait bien que, dans le fond, ils rêvent de mettre en pratique des actions funky et subversives. On les a laissé faire, pas de problème !

JPEG - 2.7 Mo

Vers 10h15, alors qu’on commençait à échafauder des plans maléfiques, les cheminots sont arrivés en nombre, en faisant un bruit monstrueux (avec leur machine de ouf, là, je sais pas comment ça s’appelle, désolé). On est parti-e-s en manif sauvage dans la gare du Nord ! Quelques centaines de personnes pour mettre l’ambiance, plus ou moins moitié cheminots moitié pas cheminots, avec fumigènes, slogans (genre "Les patrons ne comprennent qu’un langage : grève, blocage, sabotage") et des banderoles qui mêlaient bien les thématiques : "Tous supporters de la grève générale", "Taclons la loi Travail et son monde", "Décret Socle, loi El Khomri : non à la régression sociale. Cheminots en grève", etc.

Vers 10h30, on s’aperçoit qu’après avoir été bloqué par les CRS, le train du trophée de l’Euro est définitivement fermé par l’UEFA. Les installations/structures d’accueil sont rangées, l’animation qui devait durer de 9h à 18h est annulée.

PNG - 23 ko

Vers 11h, la manif sort de la gare du Nord et fait le tour de la gare pour y retourner un quart d’heure après. Là, à l’entrée, le magasin de l’Euro 2016 est redécoré complètement (tags et stickers de partout), le tout complété par une petite auto-réduction de ballons de foot. Dans la foulée, le magasin baisse son rideau et se voit lui aussi fermé pour la journée.

JPEG - 2.6 Mo

Vers 11h40, alors que l’ambiance se calmait un peu, on envahit les quais de l’Eurostar quelques temps (les deux trains ont été tagués de l’extérieur), mais on n’avance pas jusqu’à bloquer les voies. Demi-tour, et l’ambiance retombe vraiment jusque vers midi (à ce moment-là, pas mal de gens sont parti-e-s).

Vers 12h05, c’est parti en manif dehors jusqu’à la gare de l’Est, avec surtout des cheminots, leurs fumigènes et leurs drapeaux syndicaux (on devait être 150-200).

JPEG - 2.6 Mo

Et vers 12h45, une centaine de cheminots de la gare de Lyon ont rejoint les manifestant-e-s dans la gare de l’Est. Alors que l’ambiance était retombée, c’est reparti en manif dans la gare, et une petite occupation des voies avec fumigènes a complètement bloqué le trafic pendant une vingtaine de minutes. Ensuite, ça s’est dispersé, mais plus tard dans l’après-m’ les voies ont à nouveau brièvement été occupées à gare du Nord, ainsi qu’à Montparnasse.

Pour vous mettre finalement dans la confidence, on avait prévu quatre plans, quatre possibilités d’adaptation à la situation. Voilà le résultat :

  • plan A : occuper les voies —> semi-échec, semi-réussite, car si les voies ont bien été occupées pendant quelques minutes à gare de l’Est peu avant 13h, puis à gare du Nord et à Montparnasse au milieu de l’après-midi, elles ne l’ont été que par quelques cheminots déterminés. Mais ce matin, on aurait pu profiter du nombre qu’on était dans la gare du Nord pour occuper les voies durablement. On est quand même allé-e-s facilement sur les quais de l’Eurostar, il ne manquait pas grand-chose pour aller le bloquer.
  • plan B : perturber le train du trophée de l’Euro, voire le bloquer —> réussite maximale, on est arrivé-e-s quasiment les premier-e-s et à peine sorti-e-s du train, celui-ci était bloqué par les CRS, puis fermé définitivement par l’UEFA pour toute la journée...
  • plan C : manif sauvage —> réussite. Même si ça a pris parfois la forme attendue des déambulations de cheminots et qu’on aurait bien aimé manifester dehors plus longtemps, un peu comme le 2 juin, on s’est quand même bien marré en mode manif sauvage dans la gare du Nord !
  • plan D : mystère —> on ne l’a pas tenté, on ne l’a pas fait, alors on ne va pas vendre la mèche maintenant !

Avant même que l’Euro ne commence, il se trouve bien agité... Faisons recours à notre imagination, des tas d’autres formes d’action peuvent avoir lieu pour perturber cet Euro, son monde et celui de la loi Travail ! Envoyez-nous vos idées, et vos récits, à champions@@@riseup.net.

P.-S.

Plusieurs appels circulent pour empêcher le bon déroulement de l’Euro :

Lire aussi  :  Appel à perturber l’Euro 2016  | 8 juin 2016
Lire aussi  :  Appel à saborder l’Euro 2016  | 8 juin 2016

Des manifestations sont prévues également du côté de Paris et Saint-Denis à partir du 10 juin, jour du lancement de la compétition :

  • A Denfert-Rochereau :
  • Au Champ-de-Mars :
    Lire aussi  :  Opération Fan Zone Euro Football  | 8 juin 2016
  • A Saint-Denis :
    Lire aussi  :  Manifestation L’Euro pas sur notre dos !  | 8 juin 2016
    Lire aussi  :  Paye ta visseuse  | 8 juin 2016

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}