Corine totalement relaxée mais la justice la punit pour refus ADN

Mise à jour 7 juin - Le tribunal a finalement relaxé la manifestante de Toulouse arrêtée dans la manif du 1er mai à Paris. Les deux accusations - rébellion et groupement - ont été balayés par le même juge qui l’a pourtant enfermé pendant 15 jours en préventive pour « risque de récidive ». La punition, c’est 500€ d’amende (100 jours amende à 5€) pour avoir à nouveau refusé le « prélèvement biologique ». Elle peut encore faire appel sur ce chef d’inculpation.

— Texte de son comité de soutien du 4 juin —

Rassemblement au TGI le 7 juin à 13h30 en soutien à Corine, GJ arrêtée le 1er mai

Rassemblement devant le tribunal de Paris 23e chambre/1 le 7 juin 2021 à 13h30 pour soutenir Corine, gilet jaune d’Occitanie qui passe en procès après son arrestation à Paris le 1er mai.

Corine, Gilet jaune d’Occitanie, s’est faite arrêter pendant la manifestation du 1er Mai 2021 à Paris.

Après 24 heures de garde à vue, elle est présentée au juge en comparution immédiate pour :

  • Rébellion lors de son arrestation ;
  • Groupement en vue de commettre des dégradations
  • refus de prélèvement ADN le 3 mai 2018

Elle demandera un report de son procès, afin de pouvoir préparer sa défense. Le juge contre toute attente la placera en détention provisoire jusqu’au procès prévu le 7 juin 2021.

Cette décision sera justifiée par 2 précédentes arrestations et condamnations durant des manifestations Gilets jaunes à Toulouse. Mais le Juge va mettre en avant des éléments que réfute la prévenue : « Être armée en manif ».
Ce qui pose la question de la neutralité de la décision et de la présomption d’innocence, puisque le juge se base sur des éléments encore non jugés !

Son avocat fera une demande de mise en liberté le 11 mai qui sera de la même façon rejetée.

Heureusement Corine sera relâchée le 17 mai suite à une nouvelle demande, mais reste anxieuse quant au rendu de son jugement le 7 juin, au vu de l’acharnement que subissent depuis le début les Gilets Jaunes.

Nous, porte-parole de son comité de soutien, dénonçons un acharnement contre Corine et plus généralement sur le mouvement des Gilets jaunes dans son ensemble, une volonté politique de terroriser cette opposition incontrôlable que représente ce mouvement social.

Nous appelons à un rassemblement devant le tribunal de Paris 23e chambre/1 le 7 juin 2021 13h30 pour soutenir cette mère de famille.

Localisation : 17e arrondissement

À lire également...