« Rafle du réveillon », ce mercredi 30 décembre matin, à Répu

Compte-rendu de la matinée du 30 décembre, suivi du communiqué des réfugié-e-s de la place de la République.

Communiqué :

Appel à rassemblement des migrants de la Place de la République, 30 décembre 2015.

La nuit dernière, nous étions toujours 160 migrants à dormir Place de la République, en violation évidente de nos droits à l’hebergement en tant que demandeurs d’asile.

Ce matin à 7 heures, la police est venue et nous a encerclés sans dire quoi que ce soit.

Ils ne nous ont pas laissé une chance d’expliquer nos problèmes.

Ils nous ont simplement pris un par un et nous ont mis dans des bus.

Ils nous ont amené à la police. Nous avons eu très peur.

Au commissariat ils nous ont demandé des récipissés (preuve de demande d’asile), ont pris nos noms, adresse et nationalité mais ont fini par nous laisser sortir, sans aucune solution, sans réponse pour un hébergement. Cette intervention policière était uniquement pour nous mettre la pression et nous nous sentons très frustrés par l’attitude du gouvernement.

Nous voulons que nos droits soient respectés, que nos problèmes soient résolus et appelons a tous les gens qui défendent les droits humains de venir à nos cotés.

Nous appelons tous ceux qui nous soutiennent à venir à République ce soir à 17h30.

English version

Last night we were still 160 migrants sleepin at place de la République, in blatant violation of our rights to housing as asylum seekers.

This morning at 7 Am the police came and cordonned us without saying anything.

They didn’t give us a chance to explain our problems.

They just took us one by one and put us in buses.

They brought us to the police station. We were very scared.

In the police station, they asked us for the recepisse (proof of asylum demand), they took our name, address and nationality but eventually they let everyone go, without any solution, without answer for accomodation. This police intervention was only to pressurise us and we feel very frustranted from the attitude of the government.

We want our rights to be respected, our problem solved and we appeal to all people defending human right to stand with us.

We call every person who wants to support us to come to Republique Tonight at 5:30.


« Rafle du réveillon » ce matin à Répu

Ce matin, mercredi 30 décembre, aux alentours de 7 h 00, la préfecture a envoyé trois grands cars de police pour interpeller les migrant-e-s et réfugié-e-s qui dormaient au sol de la place de la République (pour mémoire, les flics leur arrachent tous les jours couvertures, bâches, banderoles, pour ne pas parler de l’impossibilité de mettre une tente).
La veille, du personnel de la préfecture était venu faire passer la rumeur que des cars viendraient pour emmener les sans-abri vers des hébergements. La question était alors d’en connaître les conditions et les destinations.
Quelle ne fut donc pas la surprise, ce matin, de voir les migrant-e-s être interpellé-e-s en masse.
Plus de 150 migrant-e-s ont été embarqué-e-s au commico de la rue de l’Évangile, pendant qu’à Répu, le peu d’affaires qu’ils avaient, était mis en benne.
Il était fait place nette avec surveillance par des plantons d’un endroit presque vide. Surveiller le vide et l’absence de vie, c’est important pour la pref et l’État. Prévoit-on à la mairie de Paris d’installer prochainement un second manège à l’endroit où dormaient les migrant-e-s ou de déplacer celui déjà présent ?
À l’Évangile, tou-te-s les migrant-e-s subissaient entre-temps un fichage généralisé : prise d’empreintes pour tou-te-s et photographies.
Ielles étaient ensuite relâché-e-s au compte-goutte. Par pure vexation, les flics avaient conservé les effets personnels de pas mal d’interpellé-e-s : il fallut donc les réclamer à plusieurs reprises. Les flics pensaient probablement que de récupérer quelques papiers étaient déjà bien suffisant.
Vers 11 h, la plus grande partie des « interpellé-e-s » était sorti-e-s.

Des personnes solidaires ont très rapidement été présentes devant les grilles du grand commico, pour scander des slogans et rappeler notre détermination et solidarité.

Suivra rapidement un communiqué.
Rassemblement plus que jamais maintenu ce soir à 17 h 30 en solidarité avec les migrant-e-s, sur la place de la République.

Localisation : République

À lire également...