Quelques conseils pour se protéger samedi

Quelques articles à (re)lire afin de se protéger des armes de la police.

  • Le dispositif « Gilets jaunes » de la préf de Paris aurait fuité

    JPEG - 36.7 ko

    Ce document circule actuellement sur les réseaux sociaux. Il est nommé « Dispositif de la DSPAP dans le cadre du rassemblement national des gilets jaunes sur la capitale le samedi 08 décembre 2018 » et porte l’en-tête de la Préfecture de Police.
    À lire ici.

    On trouve dans ce document des informations qui pourraient être utiles pour se protéger de la police demain dans les rues de Paris. On apprend entre autres que :
    - tous les services de police judiciaire (SAIP) ne prendront pas d’autres affaires que celles sur les gilets jaunes ce week-end, ainsi que les sites spéciaux (Evangile, Riquet, quai de Gesvres). Si le nombre de garde-à-vues dépasse les 500, l’ancien dépôt de l’île de la Cité pourra être utilisé. Les détenu.e.s pourront être transférés dans les comicos de la banlieue, sous astreinte ce week-end.
    - Les BAC de nuit et les CSI du 92, 93 et 94 sont entièrement réquisitionnées
    - Dans les transports en commun et les gares parisiennes, 85 équipes sont mobilisées et pourront effectuer des fouilles (arrêté préfectoral).
    - Les effectifs par quartier sont (un peu) détaillés. Rien que pour les interpellations, 31 équipes (de 25 à 30 personnes chacune) seront mobilisées. Soit entre 775 et 930 personnes.
    - La préf aura la main sur les opérateurs de vidéo-surveillance. Dès qu’un « événement sensible » est repéré, les services de police prennent le contrôle de la caméra et du contenu.
    - Comme la semaine dernière, la cavalerie sera mobilisée au niveau du Louvre
    - La bouffe arrivera à partir de 11h

    Soyez prudent.e.s !

  • La ligne anti-repression sera ouverte ce week-end

    Si ... tu es témoin d’une interpellation ou de violences policières, tu cherches des nouvelles de proches qui ont été interpellés ou dont tu es sans nouvelles, ou pour d’autres urgences, appelle : 07 53 13 43 05
    Attention, au tél : ne pas donner de noms ou de détails qui pourraient être dangereux pour les personnes interpellées.
    Pour les autres cas, envoie un mail à : stoprepression(AT)riseup.net

On ne le répètera jamais assez, les armes de la police dites « non-létales » tuent, mutilent, blessent gravement.
Et ce n’est pas votre gilet jaune ou votre k-way de combat qui vous protégeront...
Les informations n’ont pas tellement circulé dans les médias mainstream, mais il y a un très grand nombre de blessés du samedi 24 (attention images choquantes) et du samedi 1er (attention images choquantes), qui n’ont été ni filmés, ni n’ont donné lieu à des plaintes.
13500 grenades de toutes sortes auraient été tirées samedi 1er à Paris : soit une toutes les 3 secondes...

En prévision de samedi prochain (mais aussi probablement d’autres rendez-vous), voici quelques conseils utiles afin de se protéger un minimum.

  • Quelques conseils de préparation avant et pendant la manif :
  • Connaître les armes de la police :

En général :

Le flashball et le LBD40 :

La grenade assourdissante (GLI F4) :

La grenade de désencerclement :

La grenade lacrymogène : un article complet du Monde Diplo

Pour les grenades lacrymogènes, attention, elles sont bouillantes, oubliez le ramassage à la main, et préférez l’eau qui les éteindra à coup sûr. En plus il flotte samedi, ça tombe bien.
Pour tous types de grenades, gaffe avant de les ramasser ou de shooter dedans, dans la précipitation il est difficile de savoir de quel type elles peuvent être.

Le canon à eau, comment ça marche (âmes sensibles ne vous demandez pas trop ce qu’il y a dedans) :

Si vous voulez en savoir plus, one peut que vous conseiller l’excellent site du collectif Désarmons-les, contre les violences d’État qui existe depuis 2016 et fait un travail incroyable sur les violences policères et les armes de la police, dont une excellente brochure synthétique.
L’Assemblée des blessés fait également un énorme travail juridique et d’information sur ces questions.

  • Se protéger des armes de la police :

Protéger son nez, sa gorge, ses poumons : pourquoi le masque à gaz est utile :

Pensez à vos oreilles ! Non, un bonnet tricoté par Mamie ne suffit pas !

  • En cas d’interpellation, quels sont vos droits en garde-à-vue, au tribunal :

Sortez couverts :

Face à la police, face à la Justice :

Si vous avez des thunes, vous pouvez en filer à la coordination contre la répression et les violences policières Ile-De-France

  • Quelques gestes de premiers secours.

Sans pour autant faire n’importe quoi !
Très bon article des Medic Action publié sur Rebellyon ou également celui-ci de Iaata

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}