er mai,manifestation" />

1er mai : Les flics ont utilisé une décoction à base de viande et d’os broyés dans les canons à eau

L’information circule depuis quelques jours suite à un article du Parisien intitulé « On trouve de tout dans le canon à eau » : les flics auraient utilisé des additifs durant le Premier Mai qui, on se souvient, a été très répressif. Et pas n’importe quels additifs :

Le 1er mai, à Paris, c’est une mousse très spéciale qui a été utilisée. Le canon projetait ainsi « des protéines de viande macérées, mélange de sang séché et d’os broyés », à l’odeur pestilentielle. « Les manifestants ont été réellement surpris, commente un opérateur. Ils ne savaient pas de quoi il s’agissait. »

Tu m’étonnes !
Dans le même article, on apprennait aussi que les flics compteraient utiliser une nouvelle technique, bien plus dangereuse qu’une mixture bizarre.

À terme devraient également être mis en œuvre des PMC, des produits de marquages codés, comme l’indique une touche spécifique dans le « cockpit » des engins. Inodores et invisibles, ils peuvent rester jusqu’à trois semaines sur la peau, beaucoup plus sur les vêtements, et ainsi matérialiser la présence d’un individu dans une manifestation. « Il suffit d’un éclairage ultraviolet pour les mettre en évidence, décrypte un spécialiste. C’est possible y compris depuis un hélicoptère. »

Dans un article Streetpress.com a creusé un peu plus l’information.
Le mélange de viande et d’os broyés est en fait un émulsif traditionnel pour contrer le feu. Il était anciennement utilisé par les pompiers contre les incendies :

« Poudre de cornes et sabots de bovins, plumes broyées, sang, protéine de pétrole », composent la mixture qui est rajoutée dans l’eau des canons avant arrosage, explique ce document officiel. « Cela provient des abattoirs », complète le dirigeant d’une des grosses entreprises du secteur :

« Ce sont des matières premières qui sont en général achetées à l’étranger. En Amérique du Sud ou en Europe de l’Est. »

Os, cornes, sabots et autres joyeusetés sont ensuite broyés avant d’être mélangés à de la soude ou de l’ammoniac, complète ce professionnel.

Rien en revanche sur la chimie inodore.

Encore une info réjouissante donc. Une seule certitude : évitez les canons à eau !

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}