Nos camarades de Saint Petersbourg prennent cher, ne les oublions pas !

Ce dimanche 4 février à 20 heures, la cantine populaire du CSA d’Ivry sera l’occasion d’apporter notre soutien aux copains et copines de Saint Petersbourg qui subissent actuellement une répression particulièrement accrue de la part de l’État russe. Explication.

Un camarade russe en exil profitera de la cantine populaire qui s’organise tous les dimanche au Centre Social Autogéré d’Ivry pour nous évoquer brièvement la situation de la répression en Russie. L’argent récolté pour le repas ira en soutien de celles et ceux qui sont actuellement arrêtés et poursuivis à Saint Pétersbourg.

Pour mieux comprendre, les appels traduits par l’Alternative International Movement - Paname :


Nous demandons à touTEs d’informer le plus grand nombre de personnes a propos des événements terribles qui se passent actuellement à Saint Petersbourg en Russie.

Avant les élections présidentielles et la coupe du monde 2018, bon nombre de violences illégales perpétrées par les autorités ont lieu dans le pays. Le service de sécurité fédérale russe (FSB) détient des représentants de groupes antifascistes et anarchistes à travers le pays sans réelle procédure. Seule votre aide dans le partage de cette information pourrait nous aider à prouver l’innocence de nos camarades !

La situation la plus révélatrice est la detention de plusieurs membres de la « communauté terroriste » à Saint-Pétersbourg.

Ce terme, utilisé par les autorités russes, définit la coopération entre activistes. Selon l’enquête, des personnes non identifiées « partageant des idéaux anarchistes » étaient unies au sein de la « communauté anarchiste » dont le but était l’activité terroriste et sa propagande.

Le premier, Viktor Filinkov, est maintenu en préventive dans un centre de détention du FSB. Il a été torturé pour obtenir un témoignage. Le second, Igor Shishkin, est emprisonné pour un mois et 25 jours (jusqu’au 23.03.2018). Le service d’investigation du FSB est en train d’instruire une affaire criminelle. Dans 2 appartements (selon certaines informations 3) ont eu lieu des perquisitions où tout le materiel informatique a été saisi. Ceux présents depuis le début ont été interrogés.
Deux camarades sont témoins : Ilya Kapustin et Alexey R. Ils ont été torturés pendant les interrogatoires. Après l’interrogatoire, Alexei a demandé une aide médicale, Ilya a fait attester ses blessures par les services médicaux et compte poursuivre en justice ceux qui l’ont torturé. D’après certaines sources (non officielles) il pourrait y avoir plus de victimes de cette situation. Nous n’avons pour le moment pas davantage d’information car les personnes torturées pourraient se murer dans le silence et la peur pour leur vie et leur liberté suite aux tortures subies.

Toutes les actions d’investigations : la torture et les pressions enfreignant la procédure criminelle (205.4 du code pénal russe porte sur les affaires d’ organisation terroriste) sont mise en place à la demande de la cour de l’état de Penza.

Tous les interrogatoires se sont passés de la même manière :

Ilya Kapustin :

« Quand je ne savais pas quoi répondre à leurs questions - par exemple je n’avais aucune idée de qui ils parlaient- ils me frappaient par choc électrique entre ma poitrine et l’estomac. Ils ont utilisé les chocs électriques pour me forcer à dire que mes amiEs entreprenaient des actions illégales ».

Viktor Filinkov :

« Ils m’ont amené en dehors de la ville, dans la nature et m’ont frappé et torturé à l’aide de chocs électriques. Ils voulaient que j’admette avoir pris part à des crimes. J’ai répondu que je n’avais rien à avouer donc ils m’ont forcé à apprendre par cœur mes faux aveux. Ils m’ont demandé de les répéter plusieurs fois et m’ont ensuite amené devant l’inspecteur. »


Un antifasciste russe arrêté dans le cadre d’une affaire de terrorisme, nous fait état de torture en russie.

L’antifasciste Viktor Filinkov, accusé de participation à des organisations terroristes, a été torturé. Ce qui suit est tiré de la conclusion de la PMC « Commission de surveillance publique de Saint-Pétersbourg », c’est à dire l’observatoire de contrôle physiologique du respect des droits de l’homme en centre de détention, qui a ausculté un jeune homme retenu en SIZO-3 (Centre de détention).
Le rapport est disponible chez OVD-Info (Le mouvement bénévole OVD-Info, né en 2011, répertorie les arrestations politiques dans toute la Russie et propose une aide juridique aux personnes interpellées.)

Les membres de la commission ont répertorié de nombreuses traces de brûlures dues à un taser au niveau de la poitrine, ainsi que tout autour de la cuisse droite et un hématome sur la cheville droite.
D’après Filinkov, on lui a infligé ces blessures le 24 janvier dans une voiture (une volkswagen bleu), dans laquelle il a été mis par des agents du FSB (Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie. Un service secret Russe, chargé des affaires de sécurité intérieure.) après avoir été retenu à l’aéroport de Pulkovo.
De là, il a été emmené au service de police du district de Krasnogvardeysky (St. Pétersbourg), puis à l’hôpital No. 26.

De l’hôpital, Filinkov a été amené dans la forêt, ou des gens masqués l’ont battu pendant 5 heures. Pendant qu’ils le frappaient, les agents du FSB on demandé à Filinkov d’avouer. Après qu’il ait accepté, ils l’ont forcé a retenir des formulations précises. Filinkov a été menacé par les agents qui lui ont dit que ce passage à tabac ne serait « qu’un avant-goût de ce qui arriverait après » si il refusait les aveux.
Ces mots de l’activiste sont mentionnés dans le rapport de la PMC. Les gens masqués ne faisaient que répéter « Reste calme ! » et « Ne crie pas ! ».

Filinkov a écrit une note à l’intention du ministère des affaires internes (police) et du FSB, où il a donné le « témoignage » qu’on lui avait fait apprendre.
Le document de la commission déclare que le jeune homme a été menacé d’être mis en cellule avec des détenus souffrant de la tuberculose si il rétractait ses aveux.

Ensuite Filinkov a été mis dans une autre voiture - une Lada Priora - et livré au bureau régional du ministère des affaires internes. Comme l’explique le militant détenu, les gens masqués s’orientaient très bien dans le bâtiment, et disaient qu’ils devaient « cacher leurs visage, à cause des caméras de surveillance ».

Après tout ça, il fut amené pour une perquisition dans l’appartement où il vivait avec son voisin. Ce dernier a également été menacé : « Tout ira bien » si il raconte « ce qu’il sait ».
Filinkov avait d’importantes marques rouges de menottes sur les poignets, toujours d’après le rapport des membres du PMC.

Le sang du jeune militant a été essuyé avec de la neige, ainsi qu’avec son bonnet, qui est resté avec lui. Les membres du PMC ont imprimé le reste de sang du bonnet sur leurs notes d’interview.

Le 23 janvier, la veille, Viktor Filinkov disparaissait sur la route pour l’aéroport de Pulkovo. Sa femme suspectait qu’il puisse être détenu par les services secrets. Quelques mois auparavant, ils pensaient être observés.

Le 25 janvier, la cour du district de Dzerzhinsky de Saint-Pétersbourg a emprisonné Filinkov pour deux mois.
Il est suspecté de participation dans une organisation terroriste (Partie 2 de l’article 205.4 du code pénal russe).
D’après l’enquête, « Filinikov et d’autres individus non identifiés, partageant des idéologies anarchistes, ont pris part à une division de la communauté terroriste, afin de mener des actions terroristes, de justifier et de soutenir le terrorisme. » ce rapport indique que le militant d’extrême gauche a fait des aveux.

Vous pouvez écrire à Viktor (en anglais) :

Filinkov Viktor Sergeyevich, 1994
SIZO-3 ul. Shpalernaya 25, St. Petersburg, 191123 RUSSIA

Si vous voulez le soutenir financièrement, utilisez paypal
prodavec@protonmail.com
Yandex.Money
410014872102895

Traduction Alternative International Movement - Paname.


Appel à soutien publié par l’Anarchist Black Cross afin de payer les frais d’avocat :

Fundraising for lawyers working on cases about police raids and arrests of anarchists and antifascists in St. Petersburg ans Penza, Russia has begun. At the moment 2 people in St. Petersburg and 5 people in Penza are arrested, more are connected to the case as witnesses. Continuation of raids and repressions is highly possible. They are charged with 2 of Art. 205.4 of russian Criminal Code (participation in terrorist community) at the request of court from Penza.

On January 23 on the way to Pulkovo Airport the Federal Security Service (FSB) detained Victor Filinkov. In order to get the testimony he was beaten up and tortured with electric shocks in the wood. Signs of torture were confirmed by the Filinkov’s lawyer and members of the Public Monitoring Commission (ONK) who have visited him in the pre-trial detention center. Filinkov is arrested for two months.

On January 25 the FSB came unexpectedly with a raid to Igor Shishkin’s apartment. After the raid neither his lawyer, nor members of Public Monitoring Commission were unable to find Igor for more than a day. On January 27 Igor with signs of a beating was brought to a court session where he was arrested in Pre-trial Detention Center for two months. Journalists were not allowed to attend the hearing and evenmore two of them were arrested.

Tortures were also applied to witnesses. Ilya Kapustin was beaten up and tortured with electric shock while police demanded him to give testimony that some of his acquantances are up to "something dangerous". Numerous traces of the stun gun usage were recorded later by health service.

Legal help is necessary for prisoners (whose number can increase) and witnesses. So far it is early to speak about the certain amount of money, but it will be at least 200 thousand rubles for work of lawyers in the next months.

✪ Yandex-wallet of Saint-P Black Cross 41001160378989

✪ PayPal : abc-msk@riseup.net ABC Moscow (leave a note "St.Petersburg")

✪ Bitcoin
1EKGZT2iMjNKHz8oVt7svXpUdcPAXkRBAH
✪ Litecoin
LNZK1uyER7Kz9nmiL6mbm9AzDM5Z6CNxVu
✪ Etherium
0x1deb54058a69fcc443db2bf9562df61f974b16f7
✪ Monero
4BrL51JCc9NGQ71kWhnYoDRffsDZy7m1HUU7MRU4nUMXAHNFBEJhkTZV9HdaL4gfuNBxLPc3BeMkLGaPbF5vWtANQn4wNWChXhQ8vao8MA
✪ Zcash
t1dX9Rpupi77erqEbdef3T353pvfTp9SAt1

P.-S.

Informations pour la Cantine :

CENTRE SOCIAL AUTOGERE VAYDOM A IVRY
Adresse : 37 rue Marceau, 94 200 Ivry sur Seine
Accès : Métro 7 « Pierre et Marie Curie » / Tram 3a « Maryse Bastié » / Bus 132 « Rue des Jardins »

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}