De France Télécom à la SNCF, parlons de suicides et du harcèlement au travail

Discussion ce vendredi à la bourse du travail avec la participation d’ouvrier·ère·s et d’employé·e·s de la SNCF

« En 2007, je ferai les départs d’une façon ou d’une autre, par la fenêtre ou par la porte. » (Didier Lombard, l’ancien PDG de France Télécom). France Telecom a supprimé les 22 000 postes, coûte que coûte.

Entre 2008 et 2010, 57 salariés de France Télécom se sont suicidés à cause du harcèlement moral.

Depuis le 5 mai, l’ex-PDG et les six autres ex-chefs de France Télécom sont devant le tribunal. Les ouvrier·ère·s et les familles des victimes se sont beaucoup battus pour que les responsables soient jugés.

Ceux qu’on aimerait juger ce sont les politiques de la privatisation, le capitalisme néolibéral dont il résulte, le harcèlement au travail.

Ce débat est pour en parler et échanger nos expériences.

De France Télécom à la SNCF, parlons du suicide et du harcèlement au travail avec la participation d’ouvrier·ère·s et d’employé·e·s de la SNCF.
Vendredi 28 juin à 18h, bourse de Travail de Paris,

3, rue du Château d’Eau, métro République, salle Pelloutier

Fransız Telekom şirkentinden SNCF işçilerine işyerlerindeki intihar ve tacizleri konuşmak üzere bir panel düzenliyoruz.
28 Haziran saat 18.00’ de Bourse de Travaille’in Pelloutıer salonunda.

Comité de Solidarité avec Grèves et Résistance

Localisation : République

À lire également...