Apéro luttes locales Île-de-France - Soirée de rentrée de la Brêche

Le 8 novembre on vous donne rendez-vous au 96, bd Raspail pour parler des luttes locales avec différents collectifs investis dans la lutte contre les grands projets inutiles, les luttes pour les travailleurs précaires et pour l’habiter collectif et digne en Île-de-France !
Au programme : un espace de forum pour discuter, des prises de paroles des collectifs présents, un repas à prix libre, des boissons, de la musique jusqu’à 23h !
Informons-nous, soutenons-les, soyons nombreux·ses !

Depuis presque un an, différents mouvements d’ampleur nationale ont vu le jour. Qu’il s’agisse des Gilets jaunes, des grèves et occupations pour le climat, ou de la mobilisation naissante (mais massive !) contre la réforme des retraites, on en finit pas de marcher, de dépaver et de barricader. Paris, ville qui concentre tous les pouvoirs, est comme à son habitude le lieu de visibilisation de nombreuses luttes.

Au-delà de cette vitrine spectaculaire, l’Île-de-France est aussi et avant tout une métropole. La métropole est une ligne de front autour de laquelle s’articulent de nombreux combats. Le projet du « Grand Paris » va ainsi approfondir le quadrillage de l’espace et des existences contre celles et ceux qui s’organisent localement autour d’un lieu libéré ou d’une expérience partagée. Plus la métropole s’approfondit, plus il est nécessaire de lui résister, d’exister dans ses interstices afin de mettre ses logiques de contrôle en échec. Comment s’organiser au sein de la métropole ? Comment s’organiser contre la métropole ?

En Île-de-France existent de nombreux fronts de luttes, qui s’ancrent dans la pratique quotidienne des militant·e·s et des territoires. Ces luttes localisées et contextuelles se révèlent inventives dans l’articulation des contraintes pratiques à des fins concrètes : amélioration des conditions de travail, défense d’un territoire menacé, mise à disposition de lieux d’habitation collective et lutte pour l’émancipation. Les différents collectifs qui seront présents à ce forum sont une tentative de répondre à la diversité des luttes locales dans la région.

Ces groupes, dans leur créativité, leur détermination et les solidarités qu’ils tissent, nous aident à penser ce que nous pouvons immédiatement mettre en oeuvre, par nos propres forces, afin d’anticiper les bouleversements à venir. Nées de luttes contre l’expansion des logiques marchandes, ces expériences collectives appelées à durer portent de manière pérenne l’idée d’alternative. Les divers collectifs qui seront présents sont autant d’expériences originales et situées autour de l’habiter et de la pratique du travail — traduisant des façons spécifiques d’habiter et de lutter ensemble. Une politique communiste se doit de puiser dans ces expériences locales afin de renforcer les mouvements aspirant à renverser brutalement l’ordre établi.

Si la répression nationale des mouvements sociaux a récemment gagné en visibilité, les luttes locales sont le premier lieu de l’intimidation et de représailles des militant·e·s. Il y a nécessité d’étendre le front commun qui se constitue contre la répression et l’autoritarisme à l’ensemble des luttes, locales comme nationales.

Il s’agit donc de faire connaître des collectifs et leurs luttes et d’amener des personnes de toute l’Île-de-France à se rencontrer dans une ambiance combative et festive. Cette soirée veut donner l’occasion à des militant·e·s d’échanger afin de partager des expériences de lutte, d’élargir les horizons pratiques qui s’offrent à nous, et de faire se croiser les perspectives, victoires et déterminations des différents collectifs présents à ce forum.

Au programme :
- Un espace de discussion autour des collectifs présents :
>Grévistes de Chronopost d’Alfortville,
> Collectif des livreurs autonomes de Paris (CLAP)
>Collectif des occupant·e·s de Gonesse contre Europacity (CPTG)
La présence d’autres collectifs reste à confirmer (elle vient, elle est avec l’insurrection)
- Des prises de paroles autour de ces luttes locales
- De la bouffe, des boissons et de la tise pour créer du lien
- Un DJ set de 21h à 23h.

Localisation : 6e arrondissement

À lire également...