Infos locales

Genre - Féminisme

25 novembre : Pas Une de Moins ! Amel, Crystelle, Aïssatou et Johanna sont les noms de notre révolte !

Le FRAP - FRont AntiPatriarcal - appelle à rejoindre la manifestation à l'occasion du 25 novembre 2016, journée internationale de lutte contre les violences faîtes aux femmes. Rendez-vous à 18h30 Place de la Bastille, à l'entrée de la rue de la Roquette. Et la semaine prochaine on continue ! Le Frap organise dimanche 4 décembre un stage d'autodéfense féministe dans la rue ou en manifestation, ouvert à toutes.

Genre - Féminisme

Contre les violences patriarcales : dans la rue le 25 novembre !

Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies dans l'intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou des violences. Quand une femme est attaquée, c'est toutes les femmes qui sont visées et c'est toutes ensemble que nous devons nous défendre contre les violences masculines. Tract d'Alternative Libertaire d'appel à la manifestation du 25 novembre à Bastille à 18h30.

Genre - Féminisme

Solidarité avec Jacqueline Sauvage ! Pas un féminicide de plus !

Communiqué du FRAP (Front Antipatriarcal) au lendemain du 10 septembre, date de mobilisation nationale pour Jacqueline Sauvage, par la suite annulée par le comité de soutien. Face à la multiplication de féminicides en région parisienne depuis cet été (à Amel, Krystel, Joanha, à la femme de Courbevoie, à la femme de Fontenay) nous appelons plus que jamais à soutenir l'autodéfense des femmes et à combattre toutes les violences masculines. Notre colère ne trouvera de paix que lorsqu'elle renversera cette société patriarcale.

Genre - Féminisme

Récit du 23 juin - cortège féministe

Ce texte est un bref récit de la manifestation de jeudi 23 juin, celui du cortège féministe. Il fait suite au texte-ci : « Bastille-Bastille », et surtout à celui-là : « Turnaround ». Si les deux décrivaient bien le sentiment d’absurdité qui émanait de ce défilé de jeudi dernier, le second texte nous a interpellées, et plus particulièrement cette petite phrase surprenante et complètement fausse (voire délirante) selon laquelle des féministes auraient réclamé plus de CRS (!?!). Ou la personne a reçu un coup – de soleil ou de matraque – de trop, ou elle a vu des martiennes, ou c'est carrément de la malveillance anti-féministe de base : ce que nous avons vécu, crié et fait est tout autre.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Suivre tous les articles "Infos locales"