décès

À lire ailleurs

Les Anarchistes contre la peste : Malatesta et l’épidémie de choléra de 1884

En 1884, le choléra ravagea l’Italie, faisant des milliers de morts. Malgré une peine de trois ans de prison planant au-dessus de sa tête, Errico Malatesta se joignit à d’autres anarchistes révolutionnaires pour une mission audacieuse à Naples - le cœur de l’épidémie – dans le but de soigner celleux qui souffraient de la maladie. Ce faisant, lui et ses camarades démontrèrent l’existence d’une alternative aux politiques coercitives de l’État qui reste pertinente aujourd’hui à l’ère du COVID-19. Texte trouvé sur Numéro Zéro, publié initialement par Crimethinc

À lire ailleurs

Contagion sociale : Guerre de classe microbiologique en Chine

Traduction du texte de la revue Chuang par le blog Des nouvelles du front, qui présente un article aussi long qu’intéressant sur l’histoire des liens entre épidémies et production, sur la réponse actuelle de l’État chinois et sur le coronavirus comme symptôme des logiques contemporaines d’accumulation du capital. Faut s’accrocher, ça se lit en plusieurs fois mais ça vaut vraiment le coup.

Infos locales

La prison tue, crève la taule !

[Des flics anti-émeute occupent tous les coins de rue autour de la prison, et une grosse quinzaine de fourgons de flics sont placés sur le boulevard Arago, le long du mur de la prison de la Santé le plus « accessible ». Le rassemblement est donc annulé.] En moins d'un mois, deux prisonniers de la prison de la Santé sont morts des suites d'un feu de cellule. Nous appelons à un rassemblement en solidarité avec les prisonniers de la Santé aux abords de l'établissement : le 14 décembre, à 14h, place de l'Île-de-Sein.

| 1 | 2 |

Suivre tous les articles "décès"