anti-carcéral

À lire ailleurs

“Soi-disant la France... les Droits de l’Homme... nous on les a pas vus” [Communiqué de prisonniers du CRA de Oissel (Rouen)]

Les prisonniers racontent que le CRA de Oissel est désormais plein, qu’il y a des transferts punitifs avec celui du Mesnil-Amelot (CRA dans lequel ont eu lieu pas mal de révoltes les deux dernières semaines), que les juges bâclent plus que jamais les procédures, que la préfecture enferme des mineurs... Un groupe de prisonniers a décidé de nous faire parvenir un communiqué pour raconter tout cela. Ils sont aussi au courant des luttes contre les violences policières et de sans-papiers qui ont cours en ce moment à l’extérieur et expriment leur solidarité.

Analyse et réflexion

[Roumanie] La police assassine, pratiques et principes pour une solidarité féministe contre la répression

En 2019, à Bucarest, la campagne féministe #CadeUnaCădemToate [Une tombe, nous tombons toutes] a milité pour une critique sévère de la police. Sous le slogan #PolițiaUcide [La Police Assassine], de nombreux positionnements et récits ont émergé à la surface. En s’appuyant sur son implication dans cette campagne, Veda Popovici a écrit trois textes qui visent à soutenir la solidarité féministe contre la répression. À travers l’appel à investir un « ACAB féministe », il s’agit aussi de revendiquer un féminisme anti-répressif et anti-carcéral qui s’attaque aux causes des violences dans une perspective de justice transformative.

Infos locales

Grève de la faim en cours au centre de rétention du Mesnil-Amelot !

Au Mesnil, de nombreuses révoltes ont éclaté ces derniers mois en réponse aux conditions pourries à l'intérieur et aux violences des flics. Déconfinement ou pas, rien ne change pour les prisonnier.e.s à l'intérieur. Pour lutter contre le risque de contamination, contre le mépris des keufs qui se fait sentir encore plus pendant le ramadan, contre l'enfermement tout court, depuis le 20 mai les 14 retenus du bâtiment 9 ont entamé une grève de la faim. Les flics ont tout de suite essayé d'affaiblir la mobilisation, en permettant (enfin !) de laisser rentrer la bouffe pendant les parloirs. Mais les prisonniers restent déters et continuent la grève !

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 56 |

Suivre tous les articles "anti-carcéral"